La Légende Arthurienne

La Légende Arthurienne

La légende arthurienne (ou cycle arthurien) est un ensemble de textes écrits au Moyen Âge autour du roi Arthur, de son entourage et de la quête du Graal.

Il n’existe non pas une légende arthurienne, mais plusieurs. Cela est dû aux nombreux auteurs qui ont assemblé ces traditions au cours des siècles, depuis les premiers moines collecteurs jusqu’aux écrivains qui l’ont enrichie, comme Chrétien de Troyes ou plus récemment Xavier de Langlais. Ainsi, le nom des personnages et les circonstances de leur vie (jeunesse, hauts faits, mort) varient d’une époque à l’autre, d’un pays à l’autre. Il existe cependant une unité de lieu : le royaume de l’île de Bretagne, qui recouvre les territoires du centre, du sud et de l’ouest de la Grande-Bretagne actuelle ainsi qu’une partie non définie de la Bretagne Continentale, et une unité de temps : la fin du 5e siècle et le début du 6e siècle quand les Romains viennent de quitter l’Île de Bretagne, période des grandes invasions qui précédèrent et suivirent la chute de l’empire romain d’Occident. Il ne s’agit donc pas, à l’origine, de personnages du Moyen Âge central, même si leur popularité en France a été portée par des écrivains de cette période.

Le cycle littéraire de la légende arthurienne est le plus connu des cycles de la matière de Bretagne. Il doit son succès à son statut de double récit, approché par de très nombreux auteurs depuis le 12e siècle. D’un côté Camelot, utopie chevaleresque, défaite par les conflits entre Arthur, Lancelot du Lac et Mordred, entre autres. De l’autre, la fabuleuse quête du Graal, entreprise par de nombreux chevaliers, dans laquelle beaucoup échouent (comme Lancelot) et de rares élus réussissent (son fils Galahad, notamment aidé de Perceval et de Bohort). Le cycle arthurien est, depuis quelques siècles, centré sur des thèmes du christianisme, tels que le péché, illustré par les actes des héros tour à tour vertueux ou malins, ou la quête de l’absolu, symbolisé par la relique suprême, le saint Graal. Les relations amoureuses, telles que celle de Lancelot et Guenièvre ou de Tristan et Iseut, sont les prémices de l’amour courtois. Plus récemment, la tendance est d’établir le lien de ces légendes avec la mythologie celtique, surtout depuis le début du 20e siècle.

La vidéo de Nota Bene

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Candyman réalisé par Bernard Rose

Candyman réalisé par Bernard Rose

Le Loup-Garou

Le Loup-Garou

Sorcières & Rituels. Héritage ancestral et pratiques modernes écrit par Laureen Rooryck

Sorcières & Rituels. Héritage ancestral et pratiques modernes écrit par Laureen Rooryck

Candyman réalisé par Nia DaCosta

Candyman réalisé par Nia DaCosta

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).