Les superstitions au théâtre

Les superstitions au théâtre

Les superstitions théâtrales sont particulières aux acteurs ou au monde du théâtre.

Certaines (comme celle concernant le mot corde) sont héritées de superstitions de marins : autrefois, de nombreux machinistes et monteurs de décor de théâtre étaient recrutés parmi les anciens charpentiers de marine.

Les roses sont très appréciées des actrices. Mais, ne leur offrez jamais de bouquet d’œillets : cette tradition vient de l’époque où les théâtres avaient des acteurs permanents. Le directeur offrait un bouquet de roses aux comédiennes dont le contrat était renouvelé. Mais pour ne pas faire de dépenses inutiles, celles qui étaient renvoyées recevaient des œillets, fleurs qui coûtent moins cher. Au Royaume-Uni on ne donne aucune fleur avant la représentation, il faut attendre la fin de la pièce.

Par ailleurs, on ne prononce jamais vendredi (il porte malheur aux comédiens sur scène) ou l’expression bonne chance.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Le Croque-mitaine

Le Croque-mitaine

Sorcières & Rituels. Héritage ancestral et pratiques modernes écrit par Laureen Rooryck

Sorcières & Rituels. Héritage ancestral et pratiques modernes écrit par Laureen Rooryck

Mauvais oeil & envoûtements : comment s’en protéger ou s’en libérer écrit par Cecile Dalet

Mauvais oeil & envoûtements : comment s’en protéger ou s’en libérer écrit par Cecile Dalet

Candyman réalisé par Nia DaCosta

Candyman réalisé par Nia DaCosta

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).