Ceux qui restent au Théâtre Clavel (Paris)

Ceux qui restent au Théâtre Clavel (Paris)

Comment réagiriez-vous si votre mère malade vous demandait de l’accompagner en Suisse pour un voyage sans retour, un suicide assisté ?

Comédie dramatique sur la fin de vie, Ceux qui restent raconte le voyage d’un homme qui accompagne sa mère en Suisse pour un suicide assisté, et en reviendra seul. Cette expérience est mise en parallèle avec une rencontre amoureuse qu’il fait ; les deux histoires se répondent discrètement.

Ceux qui restent est un spectacle qui parle d’amour, de tous les amours, et aussi de la mort qui ne peut se contenter d’être un fardeau. Il parle de ce qui nous lie en tant que parents, en tant qu’amants, en tant qu’humains.

Cette pièce aborde un sujet d’actualité sous un angle profondément humain.
L’histoire d’Annie ayant décidé de recourir au suicide assisté plutôt que de souffrir est traitée sans mélodrame et beaucoup de sensibilité. La réaction de ses enfants est réaliste allant de la colère à l’acceptation par respect pour sa décision.

En parallèle on suit l’histoire d’Etienne son cadet amorçant une histoire d’amour et ses proches. Les trames se mêlent mélangeant les temporalités racontant une histoire sur l’amour, la résilience et le courage de choisir de partir dans la dignité, de se lancer dans une relation avec quelqu’un.

Anne de Peufeilhoux dans le rôle d’Annie est profondément émouvante sans pathos. Quand, à l’issue de la première scène, elle réussit à rendre ce personnage à la fois touchant, drôle et créer un lien d’empathie avec le public alors le pari de la pièce est gagné et l’on est pris. Cela veut dire aussi que la fin de la pièce bouleverse un peu car on a eu le temps de s’attacher à cette femme dont on dessine la vie à travers les discussions qu’elle a avec son fils cadet et le reste de ses enfants.

Camille Prioul auteur et interprète d’Etienne est en quelque sorte le regard du spectateur et son histoire au travers de la pièce est le moyen de raconter l’impact dans sa vie de la décision de sa mère.

Le reste du casting se répartissent plusieurs rôles à la fois des proches d’Etienne et de sa famille.

J’ai beaucoup aimé cette pièce qui par un casting talentueux et une histoire bien menée tire quelques larmes aux spectateurs  pris par l’émotion.

Ceux qui restent écrit par Camille Prioul, Mise e scène de Camille Prioul assisté de Cécilé Grenassia.
avec : Tatiana Djordjevix, Pablo Gallego, Anne de Peufeilhoux, Camille Prioul et Karine Ventalon.
Durée : 80min

Les 19, 20 et 21 janvier 19h, 22 janver16h et tous les jeudis en février à 19h au Théâtre Clavel . 3 rue Clavel 75019 Paris.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Lennon et McCarney à la Folie Théâtre (Paris)

Lennon et McCarney à la Folie Théâtre (Paris)

La nuit du Cerf au 13eArt (Paris) du 1er décembre 2022 au 14 janvier 2023

La nuit du Cerf au 13eArt (Paris) du 1er décembre 2022 au 14 janvier 2023

Je serais toujours là pour te tuer au Théâtre Pixel (Paris)

Je serais toujours là pour te tuer au Théâtre Pixel (Paris)

Deux frères à la comédie des 3 Bornes à Paris

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).