Ash VS Evil Dead (Saison 1)

Ash VS Evil Dead (Saison 1)

Je vous présente une série vraiment sympa drôle et gore à souhait que beaucoup de fans d’Evil Dead attendaient ! Ash Vs Evil Ddead saison 1 (2015) de Sam Raimi diffusée pour la première fois 30 octobre 2015 sur Starz.

Alors qu’il vit caché depuis 30 ans, Ash se voit contraint de reprendre du service et d’affronter ses démons. Au sens propre comme au figuré. Mais cette fois, il n’est plus seul pour combattre les forces du Mal puisqu’il se constitue une joyeuse bande de collègues paumés  qui vont le suivre dans cette odyssée douteuse.

Cette série fait suite à la trilogie cinématographique de Evil Dead de Sam Raimi, chef d’œuvre du gore comique des années 1980. Pour l’occasion Bruce Campbell, notre mythique Ash, nous revient 30 ans plus tard, plus vieux mais toujours aussi trash, obsédé et torturé par son sombre passé… Toujours vendeur tire au flanc dans le même magasin avec toujours le même patron… Bref la vie du pauvre Ash n’a pas évoluée d’un iota vu qu’il vit dans une caravane, drague des jeunes filles légères qui traînent le samedi soir dans des bars douteux…

D’ailleurs c’est au cours d’une soirée sex, drug and Rock’n’roll qu’en compagnie d’une peu farouche jeune femme, il ressort de son coffre le fameux livre, le « Necronomicron » et que ses ennuis reprennent…

Confronté de nouveau au Mal et au livre en peau humaine, il doit se constituer une équipe sur le tas en la personne de deux collègues de boulot : Pablo (excellent  Ray Santiago dans un rôle d’ado attardé qui se prend pour un héros) et l’atout charme un peu givré, la belle Kelly (Dana DeLorenzo excellente elle aussi en excitée de la gâchette qui veut éradiquer TOUT les démons).

Nos héros se retrouvent poursuivis par une fliquette bornée (Jill Mary Jones) qui n’a rien compris du tout et se pense folle depuis qu’elle a croisé un démon qui a assassiné son collègue. Elle est embarquée dans cette histoire par l’intrigante Ruby qui apporte la touche suspense car on se demande qui elle est vraiment et pourquoi elle poursuit Ash et veut récupérer le livre (Lucy Lawless est juste parfaite dans ce rôle).

La série est drôle, l’humour bien lourd typique de Ash est au rendez-vous, on ne se prend pas la tête et on rit de bon cœur. Les effets spéciaux sont bons, les démons ont un côté presque sortis d’ Hellraiser pour certains franchement sympa. Les « héros » partent à la rencontre de personnes plus cinglées les unes que les autres dans des décors de fin fond de l’Amérique : la palme au tonton chaman de Pablo que j’ai adoré… Et comme à son habitude Ash (et son bras tronçonneuse mythique)  empire la situation jusqu’à devoir retourner dans la cabane dans les bois où tout a commencé… mais bon après tout dixit Ash : « tirer d’abord, réfléchir jamais »

Mêlant des extraits des vieux films (à voir absolument), des dialogues drôles et savoureux, des situations absurdes et cocasses (des poupées tueuses ou des exorcismes chamaniques par exemple), cette saison 1 est juste excellente. Elle est composée de 10 épisodes d’une trentaine de minutes au rythme très soutenu, on ne s’ennuie pas et même  on s’amuse franchement entre deux blagues potaches et deux gags sanguinolents. Le format est idéal !

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

What If… ? série Marvel d’animation sur Disney+

What If… ? série Marvel d’animation sur Disney+

Major Crimes, 6e et dernière saison de la saison Américaine

Major Crimes, 6e et dernière saison de la saison Américaine

Esprits Criminels Saison 15 – Épisodes 9 et 10 : Face off et And in the End

Esprits Criminels Saison 15 – Épisodes 9 et 10 : Face off et And in the End

Esprits Criminels Saison 15 – Épisode 8 : Family Tree

Esprits Criminels Saison 15 – Épisode 8 : Family Tree

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).