WandaVision série Marvel Disney+ : bilan, références, pistes pour la suite

WandaVision série Marvel Disney+ : bilan, références, pistes pour la suite

WandaVision est la première série réalisée par les Marvel Studios pour Disney+.
Elle se focalise sur Wanda (Elizabeth Olsen) et Vision (Paul Bettany) qui vivent ensemble dans un pavillon de banlieue dans une ambiance de vieilles sitcoms mais tout ceci semble faux et cache de nombreux secrets.

Dans cet article on va s’attacher à décrypter cette série, chercher les références et les pistes pour la suite.

I/ Bilan de Wandavision : série atypique et métaphysique aux thèmes sombres.

Le moins que l’on puisse dire est que cette série a un ton inhabituel et déstabilisant. On nous plonge directement dans une ambiance de sitcom en noir et blanc au ton léger avec des rires enregistrés et qui semble une accumulation mièvre sur les joies de la vie en couple.

Mais le vernis va se craqueler très vite avec l’apparition d’anomalies dans la matrice et tout est dans la réaction de Wanda face à ses anomalies qu’elle va s’acharner à gommer pour poursuivre sa vie rêvée avec son Vision de mari.

Tout cet univers est une fiction que Wanda s’est construite pour fuir la réalité de la mort violente et tragique de Vision durant les évènements d’Avengers Infinity War et vu que dans les sitcoms rien de grave n’arrive et tout finit bien à la fin elle s’enfuit dans cette illusion qu’elle a construite.

On se retrouve dès lors dans une série télévisée qui traite d’une femme construisant une fausse réalité à partir de séries télé qu’elle a regardé plus jeune lui dépeignant un monde dans lequel elle peut obtenir sa fin heureuse et fuir la réalité du sentiment qu’elle a d’avoir tout perdu, ses parents morts alors qu’elle était enfant, son frère jumeau Pietro mort durant Avengers L’ère d’Ultron et enfant l’homme qu’elle aime Vision.

Sauf que la fuite en avant ça ne marche pas et la réalité va se rappeler à son mauvais souvenir et elle va devoir lui faire face et entamer son processus de deuil. Dans son processus de fuite outre ramener Vision et elle se créera aussi des enfants, des jumeaux, Billy et Tommy, qui vont eux aussi développer des pouvoirs qui rappellent ceux de Wanda et son frère Pietro. Ce dernier aussi refera irruption dans sa vie mais sous une forme surprenante.

Son univers fictionnel a un impact direct sur les habitants de la petite ville de Westview où se passe l’histoire. Elle les a intégré dedans et les manipule à son gré les privant de leur libre arbitre et les faisant jouer comme dans un théâtre de marionnettes des rôles au sein de la réalité qu’elle a fabriqué.
Ceci attire l’attention du FBI et du SWORD qui vont essayer d’arrêter Wanda mais surtout d’une sorcière, Agatha Harkness, qui constatant les pouvoirs de Wanda va vouloir s’en emparer se révélant une savoureuse méchante révélée dans une séquence devenue anthologique.

Si la résolution finale nous amène à un affrontement plus dans le style classique de ce que nous réserve le MCU, Marvel Cinematic Universe, la conclusion est, quant à elle, plus émouvante permettant à Wanda d’accepter la mort de Vision et embrasser son identité de Scarlet Witch.

I/ Bilan de Wandavision : série atypique et métaphysique aux thèmes sombres.

Le moins que l’on puisse dire est que cette série a un ton inhabituel et déstabilisant. On nous plonge directement dans une ambiance de sitcom en noir et blanc au ton léger avec des rires enregistrés et qui semble une accumulation mièvre sur les joies de la vie en couple.

Mais le vernis va se craqueler très vite avec l’apparition d’anomalies dans la matrice et tout est dans la réaction de Wanda face à ses anomalies qu’elle va s’acharner à gommer pour poursuivre sa vie rêvée avec son Vision de mari.

Tout cet univers est une fiction que Wanda s’est construite pour fuir la réalité de la mort violente et tragique de Vision durant les évènements d’Avengers Infinity War et vu que dans les sitcoms rien de grave n’arrive et tout finit bien à la fin elle s’enfuit dans cette illusion qu’elle a construite.

On se retrouve dès lors dans une série télévisée qui traite d’une femme construisant une fausse réalité à partir de séries télé qu’elle a regardé plus jeune lui dépeignant un monde dans lequel elle peut obtenir sa fin heureuse et fuir la réalité du sentiment qu’elle a d’avoir tout perdu, ses parents morts alors qu’elle était enfant, son frère jumeau Pietro mort durant Avengers L’ère d’Ultron et enfin l’homme qu’elle aime Vision.

Sauf que la fuite en avant ça ne marche pas et la réalité va se rappeler à son mauvais souvenir et elle va devoir lui faire face et entamer son processus de deuil. Dans son processus de déni de la réalité, outre ramener Vision, elle se créera aussi des enfants, des jumeaux, Billy et Tommy, qui vont eux aussi développer des pouvoirs qui rappellent ceux de Wanda et son frère Pietro. Ce dernier aussi refera irruption dans sa vie mais sous une forme surprenante.

Son univers fictionnel a un impact direct sur les habitants de la petite ville de Westview où se passe l’histoire. Elle les a intégré dedans et les manipule à son gré les privant de leur libre arbitre et les faisant jouer comme dans un théâtre de marionnettes des rôles au sein de la réalité qu’elle a fabriqué. Ainsi les deux premiers épisodes ont peu de monde apparaissant dans les scènes extérieures et pour cause le reste des habitants sont dans les gradins en train d‘assister à la sitcom que met en scène Wanda et Vision et on entend leurs rires forcés. A force Wanda veut intégrer la totalité des habitants qui se retrouve suspendu en attente de pouvoir jouer leur rôle tandis que seuls ceux autour de Wanda peuvent agir.

Wanda manipule aussi l’esprit du Vision qu’elle a créé, lui effaçant la mémoire quand les questions qu’il pose deviennent gênantes voire lançant le générique de fin de la série dans laquelle elle se met en scène avec lui afin de mettre un terme à la conversation.


Les évènements se produisant à Westview attire l’attention du FBI et du SWORD qui vont essayer d’arrêter Wanda mais surtout d’une sorcière, Agatha Harkness, qui constatant les pouvoirs de Wanda va vouloir s’en emparer.

Si la résolution finale nous amène à un affrontement plus dans le style classique de ce que nous réserve le MCU, Marvel Cinematic Universe, la conclusion est, quant à elle, plus émouvante permettant à Wanda d’accepter la mort de Vision et embrasser son identité de Scarlet Witch.

II/Les personnages : réunion des seconds rôles du MCU.

Cette série un peu comme toutes celles en chantier actuel chez Marvel ont pour volonté de mettre en avant des personnages secondaires qui n’ont pas eu les honneurs d’avoir des films qui leur étaient dédiés et dès lors la possibilité de profiter de développement approfondi. Voici une petite remise en contexte :

Wanda Maximoff (Elizabeth Olsen) est une jeune femme originaire de Sokovie, un pays qui a subi une guerre qui a permis l’arrivée au pouvoir d’HYDRA, l’organisation ayant travaillé avec les nazis pendant la Seconde Guerre Mondiale . Suite à la mort de ses parents dans la destruction de leur maison par un missile estampillé Stark industries, Wanda et son jumeau Pietro, ont été embrigadé au sein HYDRA se portant volontaire pour subir des expériences issues de la pierre de l’Esprit, l’une des 6 pierres de l’infini. Elle a développé des pouvoirs de télékinésie et télépathie mais se révèle être une sorcière et ces expériences accroissent considérablement ses pouvoirs de manipulations de la réalité et ses capacités magiques. Elle devient dès lors Scarlet Witch (ou la Sorcière Rouge) utilisatrice de la magie du chaos et pouvant créer à volonté d’autres réalités.

Vision (Paul Bettany) est un synthézoïde. Il a été créé par Ultron à partir de Vibranium et de la pierre de l’Esprit. Il sera par la suite habité par JARVIS l’intelligence artificielle créée par Tony Stark ce qui créera l’identité Vision. Portant sur son front la pierre de l’Esprit il devient la cible de Thanos dans Avengers Infinity War et meurt tragiquement. Ses restes ont été récupéré par le SWORD qui souhaite le reconstruire et en faire une arme non encombrée par la personnalité de Vision afin qu’elle leur reste loyale. C’est le Vision blanc que l’on voit dans la série.

Monica Rambeau (Teyonah Parris) est la fille de Maria Rambeau, l’amie pilote de Carol Danvers. Toutes deux ont été croisées pour la première fois dans Captain Marvel. Elle est agente du SWORD fondé par sa mère et en traversant la frontière entre la réalité et le monde de Wanda à plusieurs reprises va voir sa propre réalité réécrite lui permettant de développer des pouvoirs liés à l’énergie électro magnétique (absorption, émission et manipulation).

Agatha Harkness (Kathryn Hahn) est une sorcière qui s’est glissée dans le monde de Wanda afin de lui voler ses pouvoirs. Elle faisait partie d’une congrégation de sorcières de Salem à qui elle a volé les pouvoirs. Elle se fera arrêtée par Wanda qui lui effacera ses souvenirs l’enfermant dans le rôle d’Agnès qu’elle jouait dans le monde de Wanda.

Agent Jimmy Woo (Randall Park) est un agent du FBI que l’on a précédemment vu dans Ant-Man and the Wasp qui est à la recherche d’un témoin sous protection vivant à Westview.

Docteur Darcy Lewis (Kat Dennings) est une scientifique amie de Jane Foster apparue dans les deux premiers films Thor. Elle est appelée comme consultante afin d’étudier et comprendre les phénomènes survenant à Westview.

Pietro Maximoff (Evan Peters) est le « frère jumeau » de Wanda qui apparaît dans Westview alors qu’il est mort sous des traits différents. Pietro était joué par Aaron Taylor Johnson. Evan Peters a aussi incarné précédemment ce personnage mais dans les films X-men. Dans Wandavision en réalité il est manipulé par Agatha Harkness qui l’évoque à plusieurs reprises comme étant son mari et est Ralph Bohner, le témoin sous protection que recherche l’agent Woo.

III/ Des références multiples et un grand jeu de pistes.

Wandavision est une série qui joue avec son spectateur. Elle est bien sûr bourrée de références au MCU mais aussi aux séries télé.

Le chiffre 6 est omniprésent.

Le monde créé par Wanda à la forme d’un hexagone et les logos de la série conserve cette forme un peu partout.

La fiction de Wanda prend la forme de 6 épisodes hommage à 6 périodes des séries télé ponctués par 6 fausses publicités. Chacune de ses publicités est un rappel d’un traumatisme de Wanda et peut être associé à une pierre de l’infini.

Série 1 : hommage aux séries I love Lucy et the Dick Van Dyke show dans une ambiance années 50.
La série est ponctuée par une publicité consacré à un toaster de marque Stark.
La lumière du toaster clignote comme la bombe de Stark qui a atterri dans le salon de la famille de Wanda et est le seul élément en couleur de cet épisode en noir et blanc. Le slogan est « Oubliez le passé, ceci est le futur ».
Elle peut être associée à la pierre de l’Esprit source des pouvoirs de Wanda et Vision. Toaster est en plus le surnom de Vision.

Série 2 : hommage à la série Ma Sorcière bien aimée et nous sommes dans les années 60.
La série est ponctuée par une publicité pour une montre Strucker agrémentée d’un logo HYDRA. Strucker est le dirigeant d’HYDRA qui était en charge des expériences subies par Wanda et Pietro.
Elle peut être associée à la pierre du Temps de manière assez évidente.

Série 3 : hommage aux séries the Brady Bunch et Good Times et nous sommes dans les années 70.
La série est ponctuée par une publicité pour un savon appelé Hydra Soap dont les propriétés permettent de révéler la déesse en soit et s’échapper vers son propre monde ce qui est une évocation du lavage de cerveau qu’a subi Wanda au contact d’HYDRA mais au contact desquels elle a développé ses pouvoirs.
Le savon est cubique et bleu comme le tesseract qui contenait la pierre de l’Espace.

Série 4 : hommage aux séries Sacrée famille et la Fête à la maison et nous sommes dans les années 80.
La série est ponctuée par une publicité pour Lagos, un papier absorbant qui répare les erreurs. Elle fait écho à l’ouverture de Captain America Civil War où Wanda lors d’une opération à Lagos ne maitrise pas ses pouvoirs et provoque une explosion causant de nombreuses victimes.
On peut l’associer à la pierre du Pouvoir conférant une grande puissance mais qu’il faut contrôler.

Série 5 : hommage à Malcolm et nous sommes dans les années 90.
La série est ponctuée par une publicité pour Yo-Magic un yaourt donné par un requin à un personnage sur une île déserte incapable de l’ouvrir pour se nourrir et qui meurt d’inanition se transformant en squelette. La publicité évoque le fait que le monde fictif qu’a créé Wanda est en train de tuer toutes les personnes qu’elle a inclus dedans en train d’agoniser, sans libre arbitre et ne pouvant se nourrir.
On peut l’associer à la pierre de l’Ame. L’état de squelette du personnage rappelle l’aspect physique de Crâne rouge devenu gardien de la pierre dont l’obtention demande le sacrifice de quelqu’un.

Série 6 : hommage à Modern Family et nous sommes dans les années 2000.
La série est ponctuée par une publicité pour un antidépresseur, Nexus, capable de faire fuir vers sa propre réalité. C’est exactement ce qu’a fait Wanda en réécrivant la réalité pour créer sa version fictive de Westview.
On peut dès lors associer cette publicité à la pierre de la Réalité.

Un souci tout particulier a été apporté au décors qui font référence aux sitcoms auxquelles il est fait hommage pour chaque épisode.
De même les costumes évoquent les différentes décennies traversées. L’épisode d’Halloween voit Wanda, Vision, Pietro et les enfants porter des tenues directement inspirées de leurs tenues dans les comics.

IV/ Sources d’inspiration

Wandavision s’inspire très largement des comics où Wanda et Vision quittèrent les Avengers après s’être marié et ne pouvant concevoir d’enfants Wanda créa des jumeaux dans une bulle de réalité mais ces derniers disparurent quand cette bulle éclata. Elle perdit par la suite Vision qui revint en Vision blanc ayant perdu tout souvenir de sa vie et ses sentiments pour elle et l’amenant à devenir folle et créer une nouvelle réalité lors d’une série majeure appelée House of M sous la plume de Brian Michael Bendis et disponible chez Panini comics où elle ramena aussi ses enfants et provoqua un changement majeur à l’issue de cette histoire.

S’agissant des enfants de Wanda et Vision dans les comics Tommy devient Speed et a les mêmes pouvoirs que Pietro son oncle et Billy devient Wiccan et a les pouvoirs de sa mère. Ils rejoindront ensuite les Young Avengers et il y a fort à parier que l’on entendra parler d’eux dans le futur du MCU.

V/ Et la suite ?

Wandavision est la première série Marvel mais de nombreuses vont venir à commencer par Falcon and the Winter Soldier le 19 mars 2021.
Suivront la série Loki, la série d’animation What if et s’achèvera pour l’année 2021 avec la série Ms Marvel.

Vu sa construction elle n’appelle a faire une saison 2 mais plutôt à partir sur d’autres histoires.

On peut espérer retrouver Darcy dans Thor Love and Thunder et Jimmy Woo dans Ant-Man and the Wasp quantumania, mais leur duo a fait des étincelles et un synopsis d’une série centré sur eux deux a été commandé. 
Il est aussi quasi certain que l’on retrouvera le personnage d’Agatha Harkness.

Les scènes post génériques sont beaucoup plus claires.
Monica Rambeau croise un skrull l’invitant à partir dans l’espace et le personnage va rejoindre le casting de Captain Marvel 2.
Wanda étudie le Darkhold, livre de magie qu’elle a récupéré auprès d’Agatha et qui était déjà apparu dans la série Agents of SHIELD. Elle entend les cris de ses enfants et semble en quête pour les retrouver et elle sera au casting de Doctor Strange and the Multiverse of madness.

La série est disponible sur Disney+

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

She-Hulk Avocate une série Disney+

She-Hulk Avocate une série Disney+

Miss Marvel série Disney+

Miss Marvel série Disney+

Moon Knight – série Marvel de Disney+

Moon Knight – série Marvel de Disney+

The Lost Symbol sur Salto

The Lost Symbol sur Salto

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).