Dreams Factory – Tome 1 : la neige et l’acier de Jérôme Hamon, Lena Sayaphoum et Suheb Zako

Londres, 1892. Comme la plupart des enfants de la cité ouvrière dans laquelle elle vit, Indira descend tous les jours dans les mines de charbon, sans jamais protester. Mais lorsque son petit frère Eliott disparaît, plus rien n’a d’importance… Elle se lance alors dans une quête désespérée pour le retrouver, et réalise qu’il n’est pas le seul enfant à avoir mystérieusement disparu… Toutes les pistes semblent mener à la même personne : Cathleen Sachs, la richissime propriétaire des mines de charbon. Mais pour quelle raison enlèverait-elle ces enfants ? Et ce combat n’est-il pas perdu d’avance ?…

Dreams Factory est un diptyque steampunk, à mi-chemin entre Hansel et Gretel, Oliver Twist et La Cité des enfants perdus, qui déroule une histoire à la fois riche en action et en émotions, contre la société de consommation et le travail des enfants.

Indira est encore une petite fille, mais, comme tous les matins, elle doit se lever tôt, et, dans le froid mordant, rejoindre la mine où elle travaille pour gagner quelques sous qui permettront à sa famille de survivre. Comme beaucoup de travailleurs, et surtout les enfants, Indira souffre de la silicose. Et un matin Indira est malade, trop malade pour se lever, alors, à son insu, c’est son petit frère Eliott qui va tenter de prendre sa place à la mine. Mais Eliott ne rentrera pas, il a disparu. Indira va se lancer à sa recherche. Dans sa quête la petite fille va se trouver aux prises avec des personnages qui tantôt l’aideront, tantôt seront ses ennemis, tous formant des personnages secondaires vraiment intéressants.

L’histoire est intéressante, elle met en scène le travail des enfants dans la mine, semble s’en éloigner un temps, pour y revenir ensuite dans la fabrique. Elle ouvre aussi sur un fantastique angoissant, alimenté par des personnages inquiétants.
Le travail du dessin et surtout de la couleur, tout un camaieu de teintes bleutées, avec juste quelques touches de doré, est absolument magnifique.

Vivement le deuxième et dernier tome pour connaître la fin de cette aventure.

Editeur : Soleil – Collection : Métamorphose – Auteurs : Jérôme Hamon, Lena Sayaphoum – Dessin : Suheb Zako – Date de parution : 29 août 2018 – 60 pages – Prix : 15,50 €

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Pistouvi par Merwan et Bertrand Gatignol

Pistouvi par Merwan et Bertrand Gatignol

Nimona par ND Stevenson

Nimona par ND Stevenson

Celle que je ne suis pas – Tome 1 par Vanyda

Celle que je ne suis pas – Tome 1 par Vanyda

Les mémoires du dragon Dragon – Tome 1 : Valmy, c’est fini de Nicolas Juncker

Les mémoires du dragon Dragon – Tome 1 : Valmy, c’est fini de Nicolas Juncker

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).