Et puis Colette de Sophie Henrionnet et Mathou

Anouk, trentenaire parisienne enfermée dans la routine, vient d’apprendre le décès de sa soeur. Pire, celle-ci l’a désignée tutrice de Colette, 7 ans, ceinture noire de maturité et de mélancolie. Alors que la jeune femme craint de se faire dévorer par cette responsabilité imprévue, la petite fille va bousculer toutes ses certitudes. Saura-t-elle être à la hauteur de cette nouvelle relation ?

Anouk travaille dans une bibliothèque. Elle adore les livres mais pas son travail et surtout sa chef. Et n’a qu’une envie, changer de vie. Et question bouleversements, elle va être servie ! Sa soeur Zoé vient de mourir, laissant une petite fille orpheline.

Depuis longtemps, en fait depuis la mort de leur père, Anouk et Zoé se sont éloignées l’une de l’autre et la jeune femme n’a appris l’existence de Colette que par un faire-part. Pourtant l’amour entre les deux soeurs était toujours présent et Anouk certaine qu’un jour elles se retrouveraient. Zoé aussi aimait beaucoup sa soeur et lui faisait totalmeent confiance malgré la distance qui s’était installée entre elles. Aussi, se sachant malade, elle a tout prévu : faire d’Anouk la gestionnaire de l’héritage de Colette, et surtout la désigner comme tutrice de la petite fille, son père ne l’ayant pas reconnue. Le ciel est tombé sur la tête de la jeune femme quand elle a entendu le testament lu par la notaire. Car elle n’a jamais voulu d’enfant et est persuadée qu’elle ne les aime pas.

Venue juste assister à l’enterrement de sa soeur, elle se retrouve avec une responsabilité qui va bouleverser sa vie. Car, qu’elle emmène Colette avec elle à Paris, ou qu’elle quitte son travail et s’installe là où vivaient Zoé et sa fille, de toute façon toute sa vie va être chamboulée.

Cette histoire aurait pu sombrer dans la tristesse et le pathos, or cet écueil a totalement été évité par les deux jeunes auteures.

Les personnages sont croqués avec beaucoup de tendresse. Annouk bien sûr, la jeune trentenaire sans attache, avec laquelle on s’identifie facilement. Et puis Colette, une petite fille intelligente, qui raisonne souvent comme une adulte, tout en gardant ses réactions d’enfant. Et puis des personnages secondaires qui enrichissent l’album, comme Luce, l’amie de Zoé.

J’ai aussi totalement adoré le dessin de Mathou, qui sait si bien, en quelques traits et de très belles couleurs, montrer toute une palette d’émotions, renforcées par l’utilisation régulière de dessin pleine page.

Au fil des pages Anouk et Colette vont s’apprivoiser, avec tendresse et parfois aussi avec maladresse, ce qui les rend encore plus attachantes. La réapparition, verbale car on ne le voit jamais, du papa de Colette, va souder la tante et la nièce puisqu’il va falloir que non seulement Anouk accepte de s’occuper de Colette mais encore qu’elle se batte pour faire valoir ce droit.

Je ne peux que vous recommander ce superbe roman graphique, qui fait pleurer, c’est sûr, mais rire aussi. C’est triste et pourtant ce sont la tendresse et l’espoir qui dominent. Au final une jolie histoire « feel-good » !

Mathilde « Mathou » Virfollet, née le 21 septembre 1983 à Angers, est une illustratrice et graphiste française. Elle anime le blog BD Crayon d’Humeur, où elle publie depuis 2007.
Sophie Henrionnet, née en 1978 à Châlons en Champagne, a hésité pendant longtemps entre des études médicales et littéraires. Elle a exercé le métier de chirurgien-dentiste avant de se consacrer à l’écriture.
Elle publie son premier roman, Drôle de karma ! en 2014. Son deuxième roman, Vous prendrez bien un dessert ? (2015), a été récompensé du Prix du livre C.E. 38 en 2016.
En janvier 2017 sort Céleste et la prophétie. Il s’agit du premier tome de Les mondes de l’arbre, une trilogie fantasy jeunesse illustrée par Benjamin Vanblancke.
Son roman, Qui veut la peau d’Anna C. ?, une comédie d’aventures, est paru en février 2017.
Elle tient également un blog d’illustration humoristique, Six in the city, axé autour de la vie familiale.

Editeur : Delcourt – Collection : Hors collection – Scénario : Sophie Henrionnet – Dessin : Mathou – Date de parution : 26 septembre 2018 – 208 pages – 23,95 euros

 

 

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les yeux perdus par Juan Manuel Tumburùs et Diego Agrimbau

Les yeux perdus par Juan Manuel Tumburùs et Diego Agrimbau

Opération survie au collège 1 : Awkward de Svetlana Chmakova

Opération survie au collège 1 : Awkward de Svetlana Chmakova

Tiff’Annie de Bruno Heitz

Tiff’Annie de Bruno Heitz

Feuilles volantes par Alexandre Clerisse

Feuilles volantes par Alexandre Clerisse

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).