Gone with the wind  – Tome 1 de Pierre Alary d’après le roman de Margaret Mitchell

Gone with the wind  – Tome 1 de Pierre Alary d’après le roman de Margaret Mitchell

Scarlett O’Hara, jeune fille d’une riche famille d’Atlanta au sud des Etats-Unis, connait une vie douce et confortable, menée au rythme de son caractère déterminé et audacieux. Lorsque la Guerre de Sécession débute en 1861, ses repères s’écroulent, et de lourdes responsabilités s’imposent à elle. Au milieu de la destruction et de la mort, Scarlett rêve pourtant d’amour : celui pour Ashley Wilkes, pourtant promis à une autre, et qu’elle porte secrètement depuis toujours. L’arrivée de Rhett Butler, homme sans foi ni loi, aussi immoral que séduisant, rebattra de nouveau les cartes dont la jeune fille dispose pour atteindre le bonheur. Avec son adaptation du célèbre roman de Margaret Mitchell et la formidable mise en images de ses personnages cultes, Pierre Alary signe une œuvre prenante et magnifie ce récit intemporel.

Ayant lu les 3 tomes du  roman adolescente, puis vu et revu régulièrement l’ adaptation cinématographique de Victor Fleming datant de 1939, j’avais très peur de me plonger dans ces 150 pages sans y retrouver l’univers de ce monument du patrimoine américain que j’ai adoré et que j’adore toujours. Alors pour l’image des personnages, ce n’est pas la version dessinée de Vivien Leigh et Clark Gable, les acteurs de l’adaptation cinématographique, et c’est tant mieux ! Déjà lorsque j’étais passée du roman au film, j’avais dû adapter ce que j’avais imaginé à la lecture, et je trouvais qu’Ashley était trop insignifiant sous les traits de Leslie Howard pour susciter une telle admiration de la part de la jeune Scarlett !

Ici je trouve l’adaptation réussie car j’ai tout de suite oublié l’image des acteurs, et j’ai trouvé une réelle jeunesse et fraicheur à l’héroïne qui grandit et vieillit au fil des pages. Je pourrais continuer à comparer les différentes adaptations de l’oeuvre de Margaret Mitchell, pour les décors, les  éléments marquants du contexte historique, la trame narrative, mais je suis vraiment rentrée dans l’univers de Pierre Alary, un auteur français qui n’a d’ailleurs pas eut le droit d’utiliser le titre traduit « Autant en emporte le vent ». J’ai refermé cette belle BD en espérant avoir rapidement le tome 2 entre les mains, même si je sais que je n’aurais pas de surprise au niveau de l’histoire que Pierre Alary a rendu très fidèlement, comme il avait déjà pu le faire pour ses précédentes adaptations des romans de Sorj Chalandon Mon traitre et Retour à Killybegs, chez Rue de Sèvres aussi . Il a peut-être un peu modernisé le récit dans le sens où l’on est au plus près de l’héroïne Scarlett, de ses ressentis et de ce qu’elle vit. Les illustrations sont très belles, avec des effets de monochromes très réussis. C’est une très belle adaptation que je suis très heureuse d’avoir découverte et que je conseille autant aux néophytes qu’aux aficionados d’Autant en emporte le vent. 

Éditeur : Rue de Sèvres – Genre : Adaptation d’un classique de la littérature américaine – Scénario et Dessin : Alary Pierre d’après le roman de Mitchell Margaret –  Date de parution :  5 avril 2023 –  150 pages – Prix : 25€

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

La route de Manu Larcenet, d’après l’oeuvre de Cormac Mc Carthy

La route de Manu Larcenet, d’après l’oeuvre de Cormac Mc Carthy

SWITCH Journal d’une apprentie sorcière par Eva Roussel

SWITCH Journal d’une apprentie sorcière par Eva Roussel

Le dernier Vol par Lorenzo Coltellacci et Davide Aurilia

Le dernier Vol par Lorenzo Coltellacci et Davide Aurilia

Larzac. Histoire d’une résistance paysanne de Pierre-Marie Terral et Sébastien Verdier

Larzac. Histoire d’une résistance paysanne de Pierre-Marie Terral et Sébastien Verdier

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).