Hope One – Tome 1 de ‘Fane

On est en 2020, Megan… Vous avez dormi 49 ans.
Huis clos. Megan Rausch se remet mal de sa léthargie : nausées, troubles de la mémoire, paranoïa… Malgré les traitements et la bienveillance de son partenaire de bord, la jeune passagère glisse au fil des jours dans la folie… Aucun signe de vie, au sol. À part eux, tout est mort. Stérile. À quoi bon avoir survécu au cataclysme, si tout retour sur Terre semble impossible ?

Imaginez, vous vous réveillez après presque cinq décennies de sommeil dans une capsule tournant dans l’espace ! Etrange, non ? Ou plutôt dépaysant… Surtout si vous ne vous souvenez de rien ! C’est le cas de Megan, une jeune femme qui se réveille à bord du Hope, un vaisseau stationné en orbite depuis 1971… alors pourtant que l’histoire se déroule en 2020… soit presque cinquante ans plus tard ! Elle apprend qu’elle était volontaire du programme Hope, une mission ayant pour but d’établir un projet de survie autonome spatial pour contrer un conflit nucléaire entre la Russie et les États-Unis. Autrement dit, assurer la survie de l’espèce humaine en cas de guerre totale… et malheureusement pour eux le scénario est devenu réalité !
Les révélations continuent pour la jeune femme… Finalement elle n’est pas la seule personne enrôlée pour cette mission, ce n’est pas une station Hope qui tourne autour de la terre mais douze capsules qui ont ainsi été mises sur orbite, chacune contenant deux personnes, un homme et une femme, qui tentent maintenant d’obtenir une réponse de la Terre et de communiquer entre elles…
Megan partage le Hope avec Adam, qui s’est réveillé avant elle et l’a prise en charge.
Normalement elle devrait voir son état s’améliorer et la mémoire revenir. Or il n’en est rien et l’attitude d’Adam est plus qu’étrange, trop pour être honnête…

J’ai adoré cet album ! Le scénario m’a rappelé le jeu vidéo Fallout, mais dans un univers plus spatial, une bande dessinée post-apocalypse légèrement incohérente qui apporte quand même une lecture passionnante, le découpage des cases sur les planches est dynamique et le jeu de couleurs nous plonge dans une atmosphère calme et apaisante, même les quelques planches de nudité sont présentées de manière timide, mais cependant pas toujours éthique.

Cette nouvelle série m’a totalement convaincu, et j’attend le tome deux, et dernier tome, avec impatience.

Editeur : Comix Buro – Scénario et Dessin : ‘Fane – Date de parution : 16 janvier 2019 – 72 Pages – Prix : 15,50 €

 

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Stranger Things : Colo de sciences, Dustin mène l’enquête !

Stranger Things : Colo de sciences, Dustin mène l’enquête !

Le Goût du Sang de Debuhme

Le Goût du Sang de Debuhme

L’ours de Ceausescu d’Aurélien Ducoudray et Gaël Henry

L’ours de Ceausescu d’Aurélien Ducoudray et Gaël Henry

Rose givrée d’après Cathy Cassidy par Véronique Grisseaux

Rose givrée d’après Cathy Cassidy par Véronique Grisseaux

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).