Humaine, trop humaine de Catherine Meurisse

Humaine, trop humaine de Catherine Meurisse

Depuis septembre 2017, ‘Philosophie Magazine’ publie chaque mois deux pages de Catherine Meurisse. Cent pages de dialogues, de citations et de mises en scènes burlesques qui sondent et ébranlent les règles et les codes de la pensée philosophique universelle et l’image du corps. Socrate, Montaigne, Voltaire, Rousseau, Simone de Beauvoir, Barthes, Tocqueville, Simone Weil, Cioran, Deleuze, … Ils sont tous là. Pour appréhender ces philosophes, Catherine propose de suivre les échanges incongrus entre certains d’entre eux et une jeune femme moderne, bien décidée à les déstabiliser, mais aussi des tableaux plus classiques de sujets incontournables. La légèreté et le rire seront la clé pour réussir l’exercice.

L’ouvrage est assez dense et se picore par petites touches car les notions philosophiques, les époques, les auteurs sont tous mélangés… ça débute par une des Méditations métaphysiques de René Descartes, illustrée par l’utilisation d’un morceau de cire dans un institut de beauté. S’ensuit une visite chez l’ophtalmologue, avec Gilles Deleuze comme patient. Vous assisterez plus tard à un quioroquo amoureux entre Gottlob Frege et une jeune fan de linguistique. Puis vous retrouverez Baruch Spinoza le temps d’une émission culinaire. Autant de situations fantaisistes qui permettent à Catherine Meurisse de présenter, avec humour et légèreté, les principaux concepts des grands philosophes.

L’exploit de cet ouvrage tient à mon avis dans le fait qu’en deux pages Catherine Meurisse puisse trouver une situation cocasse, voire humoristique pour rendre compréhensible une illustre idée philosophique dont elle résume en quelques lignes d’une note de fin de page l’origine, l’auteur, ou le titre dont elle est issue. Les anachronismes sont nombreux mais c’est ce décalage qui fait rire la plupart du temps. Il ne faut pas pour autant essayer d’imaginer un manuel de « simplification » pour des notions rhétoriques, un petit livret regroupant les éléments essentiels de la philosophie, pour réviser l’épreuve de philo au bac… C’est du pur divertissement, sans aucun à priori, et c’est drôle.

On retrouve la touche de Catherine Meurisse dans ses dessins, mais elle arrive parfaitement à croquer les « figures » connues, on reconnaît facilement Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Karl Marx, etc…

Moi qui l’ai connue au départ dans ses BD à caractère autobiographique (Scènes de la vie hormonale, La légèreté, Les grands espaces, La jeune fille et la mer), j’ai beaucoup apprécié aussi son érudition dans Mes hommes de lettres ou Delacroix. Cette BD est dans cette lignée. Catherine Meurisse a été élue à l’Académie des beaux-arts en 2020, faisant entrer la Bande-Dessinée à l’Institut de France. Merci à elle.

Éditeur : Dargaud – Collection : Hors collection – Genre : Philosophie – Scénario et dessin : Meurisse Catherine – Date de parution :  18 novembre 2022 –  96 pages – Prix : 22€

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

10 rue de Sèvres

10 rue de Sèvres

Capucin, l’intégrale de Florence Dupré La Tour

Capucin, l’intégrale de Florence Dupré La Tour

Complots à Versailles – Tome 6 : Mme de Maintenon par Cee Cee Mia, Carbonne, Mara Angelilli,  Roberta Pierpaoli. D’après l’œuvre d’Annie Jay.

Complots à Versailles – Tome 6 : Mme de Maintenon par Cee Cee Mia, Carbonne, Mara Angelilli, Roberta Pierpaoli. D’après l’œuvre d’Annie Jay.

La belle et la clocharde de Yann Coridian et Polly Brotherwood

La belle et la clocharde de Yann Coridian et Polly Brotherwood

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).