La soutenable légèreté de l’être de Costes Eléonore et Karensac

Lolo a peur d’à peu près tout : elle évite les transports en commun, l’ascenseur, les soirées… À la veille de ses 30 ans, elle est hospitalisée pour une douleur dont on ignore la cause. Les médecins sont unanimes, c’est « dans sa tête ». En faisant le point sur sa vie, sa famille, ses addictions, Lolo va peut-être enfin comprendre à quel point est soutenable, cette légèreté de l’être…

J’ai beaucoup aimé comment l’histoire était posée, par petites touches, on découvre les différents personnages. Lolo est très attachante, les scénettes de retours en arrière sur son enfance sont vraiment agréables et drôles. Mais il y a aussi une trame narrative qui va jusqu’à un certain suspens, ce n’est pas qu’une simple tranche de vie d’une hypocondriaque trentenaire.

Le dessin de Mademoiselle Karensac (comme les bonbons à la réglisse), représente bien Lolo aux différents âges de sa vie, on se repère facilement dans la temporalité. J’aime beaucoup quand elle fond littéralement et se transforme en une sorte de flaque pour évoquer son mal être. Et comme je suis sensiblement de la même génération qu’elle, à une dizaine d’années près, je me suis identifiée facilement, mais je ne suis pas sûre que cette BD puisse vraiment toucher de la même manière un homme de 50 ans par exemple, pour prendre un opposé. Il est à noter son addiction au tabac, liée à ses angoisses, car de nos jours sous peine de se faire taxer de prosélyte, la cigarette n’a plus droit au chapitre dans les médias.

La référence au livre de Milan Kundera, L’insoutenable légèreté de l’être, en prenant le parti de dire que c’est soutenable ici, est assez surprenante, car on peut en déduire alors que la vie pour Lolo reste donc malgré tout légère et supportable, malgré son hypocondrie et ses angoisses d’existence inhérentes à sa jeunesse. Et c’est plutôt optimiste, c’est parfait ! Enfin, j’ai bien aimé l’album de photos de l’auteur et de sa famille proche, celle qui a été dessinée et qui étaient les personnages de cette histoire, autour de Lolo.

Éditeur : Delcourt – Collection : Une case en moins – Scénario : Costes Eléonore – Dessin : Karensac – Date de parution : 30 mai 2018 – 115 pages – Prix : 16,95 €

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les yeux perdus par Juan Manuel Tumburùs et Diego Agrimbau

Les yeux perdus par Juan Manuel Tumburùs et Diego Agrimbau

Opération survie au collège 1 : Awkward de Svetlana Chmakova

Opération survie au collège 1 : Awkward de Svetlana Chmakova

Tiff’Annie de Bruno Heitz

Tiff’Annie de Bruno Heitz

Feuilles volantes par Alexandre Clerisse

Feuilles volantes par Alexandre Clerisse

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).