Le Convoyeur – Tome 1 : Nymphe de Roulot et Armand

Le Convoyeur – Tome 1 : Nymphe de Roulot et Armand

Un virus s’est répandu sur la terre. La « Rouille » s’est attaquée au fer, détruisant peu à peu les infrastructures, les véhicules, les outils… Notre civilisation est revenue à l’âge de la pierre. Dans ce monde brutal, le légendaire Convoyeur incarne le seul espoir pour beaucoup de gens. Il accepte de remplir toutes les missions qu’on lui confie, quels qu’en soient les risques. En échange de quoi, les commanditaires doivent simplement manger un œuf étrange…

En voila un univers des plus singuliers alors que le monde actuel fait face à une terrible pandémie globalisée. Dans une de ses interviews, le scénariste Tristan Roulot (Goblin’s) annonce qu’il prévoit au moins un cycle en trois tomes, c’est pourquoi ce premier volume apporte plus de questions que de réponses et notamment en ce qui concerne le mystère de l’œuf qui reste longtemps dans notre tête. En tout cas, l’univers développé semble cohérent et passionne le lecteur. On sent bien qu’il y a une face immergée bien plus complexe qui se dévoilera dans les prochains tomes. L’intrigue en elle même est finement rythmée et on est complètement captivé par celle-ci.

Au dessin, on a encore le plaisir d’admirer le trait efficace et précis de Dimitri Armand, véritable régale pour les yeux. Que dire si ce n’est que le jeune auteur propose des planches à couper le souffle avec un travail de découpage vif et intelligent, toujours avec ce page-turner qui ne lâche pas le lecteur avant qu’il soit venu à bout des 56 pages de l’album. Le tout sublimé par une couleur impeccable avec un jeu de lumière saisissant par moment. Comme quoi, il est autant à l’aise dans un univers fantasy (Angor), le western (Texas Jack) et la science-fiction. D’ailleurs, on retrouve dans cette fiction des personnages au design fantaisiste et les chevauchées dans les grandes plaines.

Au final, Le Convoyeur est lecture des plus divertissante qui saura tenir en halène le lecteur le tout servi par un graphisme de haute volée.

Editeur : Le Lombard – Scénario : Tristan Roulot – Dessin : Dimitri Armand – Date de parution : 26 juin 2020 – 56 pages – couleurs – Prix : 16,40 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Le journal intime de Siri, ou la vie tout à fait fascinante d’un chat de Nawak

Le journal intime de Siri, ou la vie tout à fait fascinante d’un chat de Nawak

Frites Coca ? – Tome 1 : Rush Hour de Dav et Clémence Perrault

Frites Coca ? – Tome 1 : Rush Hour de Dav et Clémence Perrault

Le Château des Etoiles – Tome 5 : de Mars à Paris de Alex Alice

Le Château des Etoiles – Tome 5 : de Mars à Paris de Alex Alice

Le Monde Selon Kev – Tome 2 : La frisée de l’école

Le Monde Selon Kev – Tome 2 : La frisée de l’école

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).