Le Renard de Morlange de L’Hermenier et Moreau

Le Renard de Morlange de L’Hermenier et Moreau

Violences, humiliations, rien n’arrête le cruel comte de Morlange, jusqu’au jour où un curieux vieillard lui prédit que, s’il ne modifie pas sa conduite, une malédiction le destine à se transformer en jeune renard les nuits de pleine lune.

La collection Jungle Pépites proposant des adaptations de romans classiques et contemporains en version bande dessinée continue de s’agrandir avec l’arrivé dans le catalogue du roman Le Renard de Morlande du français Alain Surget (Les Enfants du NiL, Tirya).

En charge de l’adaptation, on retrouve le scénariste Maxe L’Hermenier, auteur prolifique dans les adaptations de romans en bande-dessinée que ce soit chez les maisons d’éditions Ankama, Glénat ou Jungle. On peut citer, par exemple, les adaptations de Blanche Neige, La Belle et la Bête, Les Misérables ainsi que Fils de sorcières (un roman de Pierre Bottero, mon auteur préféré !). Autant dire que Maxe L’Hermenier n’en est pas à son coup d’essai.

Il est accompagné pour l’occasion du jeune Mathieu Moreau qui n’en est pas à sa première adaptation lui non plus puisqu’il avait déjà dessiné l’œuvre de H.G. Wells : La Machine à explorer le temps.

L’histoire en elle-même semble assez fidèle au livre dont il est tiré. Le livre initial faisant une petite centaine de pages, les 48 pages de la bande-dessinée sont suffisantes pour toutes les faire tenir en un seul tome. Comme pour le livre, l’œuvre mériterait de bénéficier d’un approfondissement des personnages, de l’intrigue et des différentes interactions. On en veut toujours plus quand c’est bon.

Les auteurs offrent une bonne immersion dans cet univers moyenâgeux qui respecte les codes sociétaux (vestimentaires, vocabulaire) de l’époque. D’ailleurs, la bande-dessinée bénéficie d’un carnet bonus rédigé par des enseignants à la fin du volume contenant des informations sur Alain Surget ainsi que sur l’armure d’un chevalier ainsi que la place du renard dans la littérature.

Les dessins de Mathieu Moreau ainsi que la mise en couleurs par Chiara Di Francia sont très plaisant à suivre et mettent véritablement en valeur cette histoire. Les visages sont très expressifs, qu’ils soient humains ou animaux.

On suit agréablement cette aventure qui, au final, reste très humaine quand bien même il y ait la malédiction d’une transformation en renard. A mettre entre les mains des plus petits et des plus grands.

Éditeur : Jungle – Collection : Pépites – Scénario : Maxe L’Hermenier – Dessin : Mathieu Moreau – Couleur : Chiara Di Francia – Date de parution : 10 septembre 2020 – 56 pages – Prix : 8,99 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Le Menhir d’Or, l’album illustrée d’Astérix 2020

Le Menhir d’Or, l’album illustrée d’Astérix 2020

Les Misérables – Tome 2 : Cosette de Maxe L’Hermenier, Looky et Siamh

Les Misérables – Tome 2 : Cosette de Maxe L’Hermenier, Looky et Siamh

Largo Winch, Aventurier de l’économie à Citéco – la Cité de l’Economie (Paris)

Largo Winch, Aventurier de l’économie à Citéco – la Cité de l’Economie (Paris)

Napoléon doit mourir de Jean-Baptiste Bourgeois

Napoléon doit mourir de Jean-Baptiste Bourgeois

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).