Minivip & Supervip de Bozzetto Bruno et Panaccione Grégory

Terre. Pollution, 99,999%. Dans un temps où les automobiles dominent la planète, vivent les frères VIP, issus d’une souche glorieuse de super-héros dont le but a toujours été de protéger les opprimés. Supervip est beau, fort et invulnérable, tandis que Minivip est peu gâté par la nature, faible et vulnérable. Très loin d’eux, sur une planète nommée Sparky, sévit Sa Fertilité, qui depuis des années, a contribué à polluer la Terre afin de pouvoir y faire éclore 500 000 de ses meilleurs œufs. Son objectif : dominer le monde ! Son plan implique l’utilisation de mystérieux « va-et-vient », capables de télé-transporter instantanément ceux qui sont visés par les rayons. Mais l’un d’eux a disparu… Minivip et Supervip, réussiront-ils à s’unir (l’un avec sa force, et l’autre avec son intelligence) afin de déjouer ce plan et éviter l’invasion de la Terre ?

Les personnages sont caricaturaux mais très attachants. Le petit Minivip, décrit comme le raté de la famille des super héros vip, est bizarrement marié et doit bientôt devenir père de famille. D’ailleurs lors de l’échographie de sa femme, on aperçoit sa descendance en combinaison rouge dans l’utérus ! Ce sont de petits détails de cet acabit qui marquent un humour que j’adore et qui est vraiment présent tout au long de ces nombreuses (278) pages. Il manque néanmoins dans ce résumé des éditeurs, un personnage important dans cette histoire, Sing Song le gorille géant qui doit tourner sa scène en haut d’un bulding avec sa blonde Gloria. Il devient l’ami de Supervip, délaissé par tout le monde car trop brut, trop gros, il avait tout cassé autour de lui. Enfin la méchante est vraiment laide et brutale, une vraie méchante quoi.

Sous couvert d’une connotation fantastique teintée d’humour décalé, cet étrange récit aborde les thématiques de la différence, de l’entraide et surtout de l’écologie. La suprématie de l’automobile poussée ici à l’absurde, donne à sourire et à réfléchir, et l’univers décrit est tellement développé et complet qu’on regrette qu’il n’y ait que 278 pages ou qu’un seul tome à cet histoire. J’avais déjà beaucoup apprécié l’originalité de Grégory Panaccione dans son album sans paroles Un océan d’amour écrit en collaboration avec Lupano il y a quelques années. Encore un auteur à suivre…

Éditeur : Soleil – Collection : Métamorphose – Scénario : Bozzeto Bruno – Dessin : Panaccione Grégory – Date de parution : 6 juin 2018 – 278 pages – Prix : 27,95 €

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les chronique d’Ona par Salva et Yohan Sacré

Les chronique d’Ona par Salva et Yohan Sacré

 Spiderlouze – Tome 1 : héros au bout du fil de Ced et Stivo

 Spiderlouze – Tome 1 : héros au bout du fil de Ced et Stivo

Plop ! de Sébastien Fleuret et Simon Vergnol

Plop ! de Sébastien Fleuret et Simon Vergnol

 Maud Lewis Toute en couleurs de Mathieu Siam et Emeline Grolleau

 Maud Lewis Toute en couleurs de Mathieu Siam et Emeline Grolleau

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).