Naoto – Le gardien de Fukushima par Fabien Grolleau et Ewen Blain

Naoto – Le gardien de Fukushima par Fabien Grolleau et Ewen Blain

 » Je n’étais pas anti-nucléaire avant, Tepco m’avait lavé le cerveau. Mais vous en France aussi vous avez des centrales nucléaires encore plus vieilles que celles qu’il y a au Japon et elles peuvent elles aussi exploser.  » NaotoMatsumura

Japon, 11 mars 2011. Un tremblement de terre déclenche un tsunami, qui cause, par des réactions en chaîne, la fusion du cœur de trois réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima. Une catastrophe de l’ampleur de celle de Tchernobyl.
Comme tous les habitants de la région, Naoto Matsumura est évacué. Mais ce fermier ne peut se résoudre à abandonner la ferme où sa famille vit depuis cinq générations… et ses bêtes. Prêt à tout pour sauver une vie, fut-elle animale, il retourne chez lui, en pleine zone interdite.
Depuis, l' » homme le plus irradié du Japon  » fait régulièrement entendre sa colère contre le nucléaire et manifeste sa résistance en retournant toujours sur sa terre, auprès des animaux qu’il a sauvés.
Naoto est une promenade contemplative et onirique sur ces terres dévastées et abandonnées par l’homme. Parcouru de référence aux légendes japonaises qui sont autant d’odes à la nature, le récit rend hommage au combat d’un homme et à la beauté de la vie, qui reprend toujours ses droits.

Cette Bd met en perspective, une catastrophe que l’on a vu de l’extérieur. Ici on la découvre de l’intérieur. Pour nous européens ce ne fut que des images,à la télévision et des photos. La réalité d’une tragédie lointaine, mais pour les habitants cela en fut tout autrement et on le découvre ici.

J’ai vraiment apprécié cette Bd qui raconte ce jour funeste du 11 mars 2011 dans la banlieue de Fukushima. On peut y suivre Naoto surnommé l’homme le plus irradié du japon et sa famille, lors du tremblement de terre suivit du tsunami. On y voit l’incompréhension et les non-dits de l’état aux citoyens de la zone. Naoto justifie ces catastrophes naturelles par une légende qu’il raconte à son neveu venu passer les vacances chez lui. Le parallèle entre la légende japonaise et la réalité est vraiment agréable. Naoto va retourner chez lui est décider de sauver les animaux errants laissés là par leurs propriétaires. Ainsi que les animaux d’élevage laissé là par les éleveurs partis en catastrophe. Il va faire le choix de la vie plutôt que de la mort et cela au péril de sa vie. Par la suite, il procurera le monde pour parler des effets néfastes du nucléaire et de sa mauvaise gestion.

Le 11 mars 2021 marque le sombre et triste 10eme anniversaire de cette catastrophe.

Un belle hommage à cette homme avec une Bd agréable qui porte bien son nom, je le recommande fortement.

Éditeur : Steinkis – Scénario : Fabien Grolleau – Illustration : Ewen Blain-Date de parution : 18 février 2021 – 144 pages – Prix : 19 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Le chantier par Fabien Grolleau et Clément C.Fabre

Le chantier par Fabien Grolleau et Clément C.Fabre

Peindre avec les lions par Fabien Grolleau et Anna Conzatti

Peindre avec les lions par Fabien Grolleau et Anna Conzatti

Des avions de papier par Jennie Wood et Dozerdraws

Des avions de papier par Jennie Wood et Dozerdraws

OKEN par Shih-hung Wu D’après l’univers de Yang Mu

OKEN par Shih-hung Wu D’après l’univers de Yang Mu

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).