Obscurcia – Chapitre 1 de David Boriau et Steven Dhondt

Alex a 12 ans. Il fait beaucoup de cauchemars. Peut-être parce que sa mère est partie. Peut-être parce que son père est souvent absent. Il doit aussi s’occuper et prendre soin de sa petite soeur, Nina. Tout se passait bien jusqu’à cette nuit où l’esprit de Nina se retrouve alors piégé au pays d’Obscurcia, la terre des cauchemars. Pour tenter de la sauver, Alex va devoir passer de l’autre côté du miroir.

Obscursia est une série en trois tomes publiée chez Delcourt.

Tout va mal en cette journée pour Alex. Il se bat avec un autre pour une remarque faite sur sa mère internée, s’ensuit une remontrance par son père puis un accident tue la chatte de la famille… qui revient d’entre les morts la nuit et entraîne Alex dans un autre monde. Là, il apprend que l’esprit de sa sœur est piégé à Obscurcia et il y découvre un univers cauchemardesque…

C’est une bd sombre à mi-chemin entre rêverie et illusion horrifique. Le monde d’Obscurcia porte bien son nom, c’est sinistre et froid. Les couleurs ocres, rouges et vertes renforcent le sentiment de malaise dans ce monde sale et abject. Les auteurs ont superbement mis en scène cette allégorie sinistre sur le passage de l’enfance à l’adolescence. Ici, les doudous oubliés deviennent des monstres, nos chers amis d’enfance sont détournés dans cette fable horrifique où l’on retrouve Pierrot, Kiki et bien d’autres…

J’ai ressenti un sentiment d’inachevé à la fin de ce premier tome car comme Alex, nous sommes de suite plongés dans l’action avec peu de connaissances. Nous n’avons aucune idée de ce qui a pu se passer auparavant ni le pourquoi de ce monde. C’est assez déstabilisant.
Les dialogues sont rares alors que les dessins sont prolifiques, sublimes, tous empreints de nostalgie et de désespoir. Les couleurs vives sont les maîtres des émotions, peu importe les mots, les images parlent d’elles-mêmes.

Je ne sais quoi penser de ce 1er tome. Le récit va-t-il sombrer dans l’horreur dans le 2ème tome ? Ou Alex apportera-t-il la lumière dans ce monde perdu ?
La curiosité me pousse à lire la suite, et surtout, je me demande où vont nous entraîner les auteurs dans les 2 prochains tomes.

Edition: Delcourt – Collection : Hors Collection – Scénario : David Boriau – Dessin : Steven Dhondt – Couleurs : Yoann Guillo – Date de parution : 12 septembre 2018 – 104 pages – Prix : 15,95 €

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les chronique d’Ona par Salva et Yohan Sacré

Les chronique d’Ona par Salva et Yohan Sacré

 Spiderlouze – Tome 1 : héros au bout du fil de Ced et Stivo

 Spiderlouze – Tome 1 : héros au bout du fil de Ced et Stivo

Plop ! de Sébastien Fleuret et Simon Vergnol

Plop ! de Sébastien Fleuret et Simon Vergnol

 Maud Lewis Toute en couleurs de Mathieu Siam et Emeline Grolleau

 Maud Lewis Toute en couleurs de Mathieu Siam et Emeline Grolleau

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).