Serpent Dieu – Tome 1 : Les larmes d’Odin, de Jérôme Le Gris et Benoît Dellac

Un viking ne recule devant rien… sauf, peut-être, devant la fureur d’un berserk.
Islande, il y a fort longtemps… Ulf Keludar, seigneur viking du sud de l’île, recueille sur le rivage un homme inconscient, seul survivant du naufrage de son drakkar. Originaire des Orcades, l’inconnu n’est pas un simple naufragé, il a pour nom Elrik et porte la marque d’Odin, la marque des guerriers-fauves, les trois légendaires « berserks » de ce monde, choisis par le roi des dieux lui-même et dotés d’une puissance surhumaine.
Banni par le roi Hàkon de Norvège et animé d’un profond désir vengeance, Elrik va, malgré lui, prendre part au conflit qui oppose Ulf à Björn le Brûlé, un autre puissant seigneur de l’île. Par le sang, il s’apprête à changer le destin de l’Islande, et peut-être même celui de la nation viking toute entière…

Trois guerriers pour Midgard, trois enfants du père des hommes, trois piliers pour ce monde, trois qui doivent demeurer toujours.
C’est sur le rivage sud de l’Islande, il y a fort longtemps et lors d’une tempête que débute notre histoire, quand un homme s’échoue à moitié mort sur l’île et que ses habitants le trouvent.. Mais qui est-il et que doit-on faire de lui, lui cet étranger qui attire le regard du dieu Loki tout en étant sous la protection d’Odin.. et qui porte une marque tout aussi étrange sur son torse. Il est en réalité Elrik, fils d’Halfdan de la terre des Orcades.. et il est également l’un des trois puissants, impitoyable et grand guerrier-fauve.. cela ne vous dit rien ? Et bien c’est normal si vous n’êtes pas familiarisé avec les légendes nordiques, mais au fil des pages la suite de cette histoire et du destin des vikings d’Islandia va vous être dévoilé..

Barbare, sanglant et rempli d’action, ce sont les mots qui me viennent à l’esprit pour décrire ce tome d’une histoire plutôt longue, entre les thèmes nordique, viking et imaginaire. Malheureusement cela a beau être long et palpitant, le scénario n’a pas réussi à faire mon bonheur, non pas à cause des moments doux ou des affrontements épiques mais plus à cause de son découpage et de sa simplicité. J’ai une impression de déjà vu et pour ma part j’ai eu du mal à finir les pages..

Je dois néanmoins reconnaître le travail, immense, des auteurs qui ont vraiment mis le coeur à l’ouvrage. C’est un album que je recommande aux passionnés d’histoire et de légendes vikings.

Editeur : Glénat – Scénario : Jérôme Le Gris – Dessin : Benoît Dellac – Date de parution : 16 janvier 2019 – 48 Pages – Prix : 13,90 €

 

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Stranger Things : Colo de sciences, Dustin mène l’enquête !

Stranger Things : Colo de sciences, Dustin mène l’enquête !

Le Goût du Sang de Debuhme

Le Goût du Sang de Debuhme

L’ours de Ceausescu d’Aurélien Ducoudray et Gaël Henry

L’ours de Ceausescu d’Aurélien Ducoudray et Gaël Henry

Rose givrée d’après Cathy Cassidy par Véronique Grisseaux

Rose givrée d’après Cathy Cassidy par Véronique Grisseaux

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).