Simone Veil ou la force d’une femme d’Annick Cojean, Xavier Betaucourt et Etienne Auburie

Simone Veil ou la force d’une femme d’Annick Cojean, Xavier Betaucourt et Etienne Auburie

Un récit intimiste et émouvant sur deux grandes femmes. Annick Cojean est grand reporter au Monde. Au fil de sa carrière, elle a croisé Simone Veil à plusieurs reprises. Au fil de leurs rencontres, une relation singulière s’est installée entre Simone Veil et la journaliste.
Une relation de femmes au-delà des fonctions. Un portrait subjectif, délicat et parfois surprenant de la femme au-delà de l’héroïne.

Ce n’est pas seulement le récit d’une vie qui est raconté dans cette BD, même si le titre peut paraître trompeur. Car l’histoire retrace la relation de deux femmes, une jeune journaliste qui débute sa carrière et Simone Veil qui devient ministre et s’empare d’un gros dossier, l’IVG. Elles se retrouvent à des périodes charnières puisque la journaliste est sollicitée lors de faits marquants la carrière de Mme Veil. Cette relation professionnelle se transforme rapidement, l’admiration réciproque devient vite de l’amitié pure. La différence d’âge fait qu’Annick la compare souvent avec sa propre mère, car Simone était une figure à suivre pour ces femmes ayant vécue la guerre. Ecrit lors de la mort de cette grande dame, pour un éloge funèbre, ça aurait pu vite tourner à quelque chose d’ennuyeux. Mais la vie même de Simone est passionnante, on se laisse transporter dans ce récit, qui montre autant la femme publique que privée. Les sentiments d’Annick envers Simone transpirent tout au long du récit et l’empathie fonctionne bien à la lecture.

Le choix de diviser ces différents épisodes en coloris différents (ocre, vert, marron, jaune…) est un bon procédé narratif, mais c’est vrai qu’au niveau esthétique je trouvais cela bizarre au début. Cela donne un côté très austère. Le monochrome est en vogue dans la BD contemporaine mais ici il peut y avoir 3 ou 4 changements de coloris dans la même page et ça fait beaucoup ! Les illustrations sont fidèles et donnent un côté très pro, réel, on en oublie presque que ce sont des dessins et non des photos.

Éditeur : Plon Steinkis – Genre : Biographie – Scénario : Cojean Annick et Betaucourt Xavier – Dessin : Auburie Etienne – Date de parution : 28 mai 2020 – 112 pages – Prix : 18 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Le château de Versailles dans la bande dessinée

Le château de Versailles dans la bande dessinée

L’alcazar de Simon Lamouret

L’alcazar de Simon Lamouret

La dernière rose de l’été de Lucas Harari

La dernière rose de l’été de Lucas Harari

La vie mystérieuse, insolente et héroïque du Dr James Barry (née Margaret Bulleley) par Isabelle Bauthian et Agnès Maupré

La vie mystérieuse, insolente et héroïque du Dr James Barry (née Margaret Bulleley) par Isabelle Bauthian et Agnès Maupré

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).