Slava – Tome 1 : Après la chute  de Pierre-Henry Gomont

Slava – Tome 1 : Après la chute de Pierre-Henry Gomont

Les années 1990, quelque part en Russie. L’URSS a cessé de vivre. Son utopie appartient au passé, tout juste bonne à figurer dans les livres d’histoire. Dans un décor qui fait la part belle à l’immensité des espaces russes autant qu’aux vestiges de l’architecture soviétique, deux maraudeurs se livrent à une activité pour le moins douteuse : mettre la main sur toutes sortes de babioles susceptibles d’intéresser de riches investisseurs. L’un, Dimitri Lavrine, est un trafiquant sans scrupules. Selon lui, tout s’achète et tout se vend. L’autre, Slava Segalov, est un artiste qui a renoncé à ses rêves de gloire et tente de se faire une place dans ce monde nouveau qui s’ouvre à eux. Il suit Dimitri à contrecoeur, déchiré entre son éthique et la dette qu’il a contractée envers ce dernier. Au moment où commence cette histoire, ils sont occupés à récupérer, dans un bâtiment à l’abandon, tout ce qui peut se monnayer. Mais rien ne va se passer comme prévu…

À travers la destinée tragi-comique de deux pieds nickelés emportés dans la tourmente de l’Histoire, Slava est une saga en trois tomes qui brosse le portrait d’un pays déboussolé, qui amorce une transition incertaine, et annonciateur de la Russie d’aujourd’hui.

Slava c’est le nom du protagoniste de cette aventure. Le mot Slava pourrait être traduit par « gloire » ou « louange » ou « Glorieux » dans la tradition religieuse et très fortement liée à l’identité serbe. (c’est ce que m’a dit mon ami Google quand j’ai fait ma recherche sur cette BD !!)

C’est drôle car il est plutôt décrit comme un looser perpétuel qui arrive un peu tout au long de cette aventure à s’en sortir.

Nourri des récits de Svetlana Alexievitch, Prix Nobel de littérature et autrice d’un recueil de témoignages de citoyens ex-soviétiques, La fin de l’homme rouge, adapté en pièce de théâtre aussi que j’ai vue cet hiver, Pierre-Henry Gomont s’est aussi inspiré de ses nombreux séjours dans les pays de l’Est et de ses rencontres avec leurs habitants. C’est une « épopée pleine de verve en forme de road movie, une sorte d’eastern qui aurait troqué les décors de l’Ouest américain contre ceux du Caucase… »

L’auteur de Malaterre et de La fuite du cerveau est assez connu pour faire de l’humour. Ici c’est plus une grande aventure au parfum de bolchévisme sulfureux qu’une BD d’humour. Un James Bond looser à deux têtes. Bref du grand art.

Editeur : Dargaud – Genre : Aventures – Scénario et Dessin : Gomont Pierre-Henry – Date de la parution : 26 août 2022 – 104 pages – Prix: 20,50 €

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Un chant de Noël, une histoire de fantômes de José-Luis Munuera, d’après Charles Dickens

Un chant de Noël, une histoire de fantômes de José-Luis Munuera, d’après Charles Dickens

Noir Burlesque – Tome 2 de Enrico Marini

Noir Burlesque – Tome 2 de Enrico Marini

Les déboires de Norman Bold  – Tome 1 : Disparition au jazz club par Alexandre Clérisse

Les déboires de Norman Bold – Tome 1 : Disparition au jazz club par Alexandre Clérisse

Des Lilas à Belleville d’Eddy Mitchell et Ralph Meyer

Des Lilas à Belleville d’Eddy Mitchell et Ralph Meyer

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).