Swamp, un été dans le bayou de Johann G. Louis

Swamp, un été dans le bayou de Johann G. Louis

Louisiane, fin des années 1930. Dans la touffeur du bayou, où il ne se passe jamais rien, deux amis, tous deux âgés de dix ans, Red et Otis, assistent au meurtre d’un noir. Ils se lient aussi d’amitié avec une petite fille pleine de secrets, Shelley. Ces trois enfants que tout sépare (un blanc, un noir, une fille) vivent un été inoubliable et fondateur. Un grand récit romanesque qui fleure bon la littérature américaine (Mark Twain, Harper Lee, Truman Capote) signé Johann G. Louis (« La petite dernière »).

Le résumé ci-dessus fournit par les éditions Dargaud me pose problème, car dans l’histoire les deux amis « n’assistent pas au meurtre d’un noir » mais trouvent le cadavre dans le bayou, ce qui fait une grande différence. Ils n’ont pas peur de se retrouver alors que tout leur entourage (autant les noirs que les blancs) leur déconseille de traîner ensemble. L’histoire est à hauteur d’enfant donc il y a peu de problèmes de politique, de ségrégation, en tout cas c’est latent, mais non explicatif. (Il n’y a pas de scènes où l’on verrait à l’œuvre le Ku-Klux-Klan par exemple). Shelley a le cœur fragile et ne sort pas beaucoup. Là aussi les choses sont à peine dévoilées, on ne voit pas l’héroïne à l’agonie ou prise par une crise. Elle découvre la vie et son environnement grâce aux virées avec Red et Otis. Mais ce dernier fini par céder la place car il se sent de trop. La mère de Shelley est assez progressiste car elle trouve tout à fait normal de traiter les trois enfants au même niveau. Elle est nouvelle venue et peut-être ne connaît-elle pas tous les usages mais elle ne se pose pas de questions. Cet environnement est pourtant lourd, les différentes communautés s’affrontent en dehors du cadre des enfants, ça les éclabousse un peu. Les illustrations sont touffues comme le bayou, avec des couleurs un peu sombres. La fraîcheur des enfants qui jouent n’est pas tout à fait rendue, en tout cas pas graphiquement. Mais c’est une BD assez singulière, à lire pour tous les âges.

Éditeur : Dargaud  – Collection : Hors collection – Genre : Roman graphique – Scénario et dessin : Louis Johann G. – Date de parution : 28 avril 2023 – 160 pages – Prix : 19 €

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

 Le SAV de la BD Tribioute-en-train de Jacq

 Le SAV de la BD Tribioute-en-train de Jacq

 Le partage des mondes de Olivier Grenson

 Le partage des mondes de Olivier Grenson

Nos rives partagées par Zabus et Nicoby

Nos rives partagées par Zabus et Nicoby

Nos rives partagées de Vincent Zabus et Nicoby

Nos rives partagées de Vincent Zabus et Nicoby

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).