Walk on the wild side, une amitié avec Candy Darling de Julian Voloj et Soren Mosdal

Walk on the wild side, une amitié avec Candy Darling de Julian Voloj et Soren Mosdal

Candy et Jeremiah viennent de Long Island. Elle, première icône transgenre, muse de Warhol et du Velvet Underground. Lui, jeune gay découvrant la liberté de Greenwich Village. Ils se rencontrent en 1966. Instantanément ces deux-là deviennent frère et soeur. Ils ne se quitteront plus. New York bouillonne entre la Factory et les émeutes de Stonewall, eux aussi.

Une histoire intime de la première icône transgenre !

Si tout le monde a en tête la chanson de Lou Reed, peu se souviennent de celle qui en a inspiré les paroles : Candy Darling, une femme sensible, pleine de caractère et passionnée, devenue une icône LGBTQ. Rêvant d’être actrice, elle devient une des premières stars transgenres en entrant dans le cercle très fermé d’Andy Warhol et sa Factory, en jouant dans une pièce de Tennessee Williams, et en interagissant avec le tout New-York des années 1960-1970. Jeremiah Newton, son plus proche ami, nous confie les jalons de son parcours et nous plonge dans une intimité inédite qui révèle les épreuves traversées par cette femme disparue trop tôt, à l’âge de 29 ans. 

C’est lui qui est l’auteur de la préface et le personnage secondaire qui relate les faits. Il a pris un magnétophone et a lui même interviewé les amis de Candy. Il a ensuite confié ses cassettes, rangées dans une boîte à chaussures pendant plus de quarante ans, à Julian Voloj pour qu’il écrive un roman graphique qui presque 50 ans plus tard, il l’espère, contribuera à honorer la mémoire de son amie de toujours.

Je connaissais le travail de Julian Voloj et de Soren Mosdal puisque j’ai beaucoup apprécié leur travail dans Basquiat aux éditions Soleil.

On embarque dans une véritable machine à remonter le temps, l’époque est vraiment  décrite dans ses moindres détails, et les aspirations de cette faune qui zone à New-York sont parfaitement ressenties aussi. Ils sont artistes et vivent une vie de liberté telle qu’ils l’ont souhaitée. La drogue est éludée dans ce récit alors qu’à l’époque, il était de notoriété publique que se droguer était un art de vivre incontestable dans ce milieu. Il n’y a rien de sexuel non plus, alors que la libération sexuelle a permis des excès à l’époque, tout le monde le sait maintenant. Les visages sont durs dans les illustrations mais on reconnait bien les plus connus : Andy Warhol, John Lennon et Yoko Ono, Tennessee Williams, Al Pacino, Robert de Niro, Nico, Robert Mapplethorpe, Patti Smith, Salvador Dali…  Alors je vous souhaite un bon voyage !

Éditeur : Steinkis – Genre : Biographie – Scénario : Voloj Julian – Dessin : Mosdal Soren – Date de parution :  5 octobre 2023 – 176 pages – Prix : 25 €

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les chronique d’Ona par Salva et Yohan Sacré

Les chronique d’Ona par Salva et Yohan Sacré

 Spiderlouze – Tome 1 : héros au bout du fil de Ced et Stivo

 Spiderlouze – Tome 1 : héros au bout du fil de Ced et Stivo

Plop ! de Sébastien Fleuret et Simon Vergnol

Plop ! de Sébastien Fleuret et Simon Vergnol

 Maud Lewis Toute en couleurs de Mathieu Siam et Emeline Grolleau

 Maud Lewis Toute en couleurs de Mathieu Siam et Emeline Grolleau

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).