Doctor Who – Le règne des Cybermen de Cavan Scott et George Mann

Exilé de Gallifrey à la toute fin du Temps, Rassilon, chef déchu des Seigneurs du Temps, a été capturé par le dernier des Cybermen. Maintenant, les Cybermen ont accès au voyage dans le temps. Avec lui, chaque défaite est maintenant une victoire. Chaque ennemi est maintenant mort – ou cyberisé. Les légions défilent dans le temps et l’espace, laissant derrière elles le chaos et des civilisations converties. Leur nombre grandissant avec chaque monde qui tombe, tout semble perdu. Pour toujours. Les neuvième, dixième, onzième et douzième docteurs – chacun combattant les Cybermen seuls et sur un front temporel différent – peuvent-ils réparer les dommages qui ont été causés à l’univers avant d’être eux-mêmes convertis ? Ou est-ce ainsi que meurt l’univers ?

Vous rapellez-vous l’épisode de Noël du Onzième Docteur, (Le temps du docteur) où ce dernier sauvait finalement Gallifrey avec l’aide de toutes ses autres régènérations ? Vous vous souvenez sans doute à quel point vous avez aimé regarder ce film ?

Eh bien vous avez ici une l’histoire qui regroupe le Neuvième Docteur (Christopher Eccleston), le Dixième Docteur (David Tennant), le Onzième Docteur (Matt Smith) et le Douzième Docteur, et pour l’instant le dernier vrai Docteur en date (Peter Capaldi), dans une même trame mais à des moments et dans des lignes temporelles différentes !

Pour faire court, tout commence quand l’une des soeurs de Karn trouve sur sa planète un amas de débris fumants qui vient de s’écraser. Elle découvre alors le Tardis, fidèle vaisseau et ami du Docteur. Et voilà que sort de ce vaisseau le Douzième Docteur qui lui demande un simple verre d’eau. Puis en différents lieux et temps, surgissent les autres Docteurs. Ainsi le Onzième fait son entrée dans le monde de la Terre préhistorique, puis le Dixième dans l’espace et enfin le Neuvième à Londres. Entre course contre des dinosaures, invasion alien et capture de Sontarien, les Docteurs démarrent leur journée sur les chapeaux de roues.

Une journée somme toute ordinaire pour eux, pour le moment il n’y a aucun probleme, sauf que… le Onzième Docteur voit le dinosaure se faire tuer par un autre dinosaure… et qu’il se retrouve encerclé de Siluriens, des hommes-serpents aussi vieux que la Terre, sauf que… ces siluriens ne sont pas normaux, ils ont était convertis et sont désormais sous l’influence et le controle des Cybermen, la race de robots qui ne pense qu’à dominer tout les créatures vivantes pour les rendre comme eux.

L’espace et le temps sont menacés par cette convertion opérée par les Cybermen et ils ne seront pas assez de quatre Docteurs pour tout remettre en ordre ! Par ruse, et avec l’aide de leur compagnons, nos quatre héros en un vont devoir lutter sur différents fronts temporels pour sauver l’univers.. encore une fois.

Qu’on soit bien d’accord j’adore Doctor Who ! C’est mon péché mignon… mais vouloir mettre sur papier ceux qui sont des légendes dans le monde des séries… souvent ça tombe à plat. On perd toute l’essence des personnages, ce qui les rend attachants et drôles à l’écran s’en va pour laisser place à des personnes somme toute banals. Les dessins ne rendent pas hommage à leur gueule et à leurs expressions faciales si distinguées. Le scénario, malgré de grosses incohérences, tient quand même bien debout.

Alors même si c’est loin d’être le livre du siècle, je vous conseille de le lire en oubliant ce que vous avez vu des séries, car c’est un comics vraiment sympa, et vous y découvrirez d’autres facettes de nos fameux Docteurs.

Editeur : Akileos – Scénario : Cavan Scott et George Mann – Dessin : Ivan Rodriguez et Walter Geovanni – Date de parution : 13 Juin 2018 – 128 pages – Prix : 16 €

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les cinq vies de Lee Miller d’Eleonora Antonioni

Les cinq vies de Lee Miller d’Eleonora Antonioni

Rouges Estampes par Jean-Louis Robert, Carole Trébor et Nicola Gobbi

Rouges Estampes par Jean-Louis Robert, Carole Trébor et Nicola Gobbi

La grande imagerie Star Wars : Les jedi écrit par Sabine Boccador et Jacques Beaumont

La grande imagerie Star Wars : Les jedi écrit par Sabine Boccador et Jacques Beaumont

The StoryTeller Dragons

The StoryTeller Dragons

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).