Infinity 8 – Tome 8 : Jusqu’au dernier de Killofer et Lewis Trondheim

Ultimes révélations ! La clé du mystère se trouve dans un lointain passé, quand la confédération intergalactique décide et organise le génocide des Tonn Shärs, aux pouvoirs temporels bien trop puissants au goût des autres races. Seuls 88 Tonn Shärs, dont le capitaine de l’Infinity 8, seront gardés en vie et sous le joug de la confédération. Durant les trente années qui ont suivi le massacre, les 88 Tonn Shärs survivants ont feint l’ignorance, attendant patiemment de pouvoir se venger. Dans ce huitième et dernier reboot, l’heure de la vendetta a sonné. Les sept reboots déjà effectués par le capitaine lui ont permis de faire tomber les masques : pris d’une crise de violence, il met à mort tous les opérateurs du spatio-paquebot. Tous ? Pas exactement, le lieutenant Reffo étant sauvé in extremis par Hal. Remis sur pieds par la technologie des robots éveillés, Reffo élabore un plan visant à empêcher le capitaine de détruire la confédération par la création d’une armée de morts, se dressant de toute la nécropole.

Dans ce dernier tome, tout s’éclaire enfin ! C’est le capitaine Tonn Shärs de l’Infinity 8 qui a dérouté son vaisseau vers le cimetière galactique et qui a organisé les re-boots pour préparer son plan : rien de moins que l’anéantissement de l’humanié responsable de l’explosion de la planète des Tonn Shärs 30 ans auparavant. Pour contrer le capitaine lancé dans sa vendetta, le lieutenant Reffo et le robot Hal vont bénéficier du renfort des six agentes précédemment missionnées : Yoko Keren, Stella Moonkicker, Emma O Mara, Patty Stardust, Ann Ninurta, Leïla Sherad, mais aussi du petit Douglas, rescapé du re-boot précédent. Et cette équipe de choc est en place pour un final en apothéose !

Ce tout dernier tome est toujours dans le même esprit que les précédents. Mais cette fois c’est le lieutenant Reffo, petit et rondouillard, qui en devient la vedette. Cela donne un album toujours aussi déjanté et franchement amusant. Il y a de la bagarre, des filles sexys, beaucoup de rythme, et un final étincelant.

Des scénaristes et des illustrateurs différents pour chaque tome, sous la houlette de Lewis Trondheim, font de ces 8 albums une aventure particulièrement intéressante. Et si vous n’avez pas encore craqué pour la série Infinity 8, c’est le moment puisque elle se termine avec cet album.

Editeur : Rue de Sèvres – Scénario : Lewis Trondheim – Dessin : Killofer – Date de parution : 13 mars 2019 – 96 pages – Prix : 17 €

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Marvelouze de Ced et Stivo

Marvelouze de Ced et Stivo

Une vie en parallèle de Matthias Lehmann

Une vie en parallèle de Matthias Lehmann

The StoryTeller Dragons

The StoryTeller Dragons

Les cinq vies de Lee Miller d’Eleonora Antonioni

Les cinq vies de Lee Miller d’Eleonora Antonioni

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).