Dernier Repas à Pompéï au Musée de l’Homme (Paris)

Dernier Repas à Pompéï au Musée de l’Homme (Paris)

Le Musée de l’Homme nous invite à partager un repas, mais pas n’importe lequel. L’exposition Dernier repas à Pompéi nous fait découvrir les restes et les aliments retrouvés lors de fouilles archéologiques. Les objets et les œuvres exposées sortent d’Italie pour la première fois.

Nous sommes en 79 après Jésus Christ. Toute l’Italie est bien vivante. Toute ? Non. La ville de Pompéi vient de se faire engloutir sous les cendres du Vésuve. Quelques heures avant ce terrible événement, les habitants de cette cité antique se sont levés, ont discutés avec leurs amis, ont pris leur dernier repas. Plus d’une vingtaine de produits, de fruits, de céréales ou de pain ont été retrouvés lors des fouilles archéologiques du site de Pompéi. Précieusement conservés, ces reliques sont présentées au musée de l’Homme dans un parcours divisé en quatre espaces. On déambule dans une boulangerie, une cuisine, une salle à manger et un « laboratoire », où l’on apprend les coutumes et les pratiques alimentaires des Italiens de l’Antiquité. À travers ces aliments, et grâce aux fresques et au décor imitant une villa pompéienne, on apprend l’histoire de la ville, ses relations commerciales avec les pays alentours et son identité sociale et culinaire. Pour les chefs amateurs, le musée de l’Homme met en avant quelques antiques recettes : vous aurez de quoi impressionner (ou dégoûter) vos invités lors de votre prochain dîner mondain.

Il s’agit de montrer un instantané d’une ville Romaine dans un contexte social, économique et politique notamment d’approvisionnement. On trouve des reproductions d’objets culinaires, de certaines pièces de la maison, des tableaux, etc. On nous raconte les pratiques gastronomiques. Cette exposition parle du quotidien et reste très représentative.

C’est un écho à Je mange, donc je suis, l’autre exposition à voir au musée de l’Homme. À mon sens, dernier repas à Pompéï est un complément à Je mange, donc je suis. Comme un exemple historique à la thèse.

Profitez-en : les deux expositions sont accessibles avec le même billet d’entrée.

Du 08 juillet 2020 au 04 janvier 2021 – Musée de l’Homme : 17 place du Trocadero 75016 Paris – www.museedelhomme.fr – Tous les jours de 11h à 19h sauf le mardi – Tarif réduit : 9 € – Tarif plein : 12 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Envie de Lumière au Musée de l’Illustration Jeunesse de Moulins (Allier – Auvergne)

Envie de Lumière au Musée de l’Illustration Jeunesse de Moulins (Allier – Auvergne)

Témoins d’argile, Les figurines en terre cuite du centre de la Gaule au Musée Anne-de-Beaujeu (Moulins)

Témoins d’argile, Les figurines en terre cuite du centre de la Gaule au Musée Anne-de-Beaujeu (Moulins)

Enfers et fantômes d’Asie au Musée Départementale des Arts Asiatiques de Nice

Enfers et fantômes d’Asie au Musée Départementale des Arts Asiatiques de Nice

Yang Ermin : La Réapparition de la Couleur au Musée d’art et d’histoire Louis Senlecq de L’iIsle-Adam

Yang Ermin : La Réapparition de la Couleur au Musée d’art et d’histoire Louis Senlecq de L’iIsle-Adam

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).