Frissons d’été : les Bâtonnets Givrés de la Maison du Chocolat

Frissons d’été : les Bâtonnets Givrés de la Maison du Chocolat

Le Maître Chocolatier Nicolas Cloiseau et le MOF Glacier David Wesmaël* repensent les plaisirs givrés de l’été.

En enrobage ultra fin, la coque de chocolat se brise et retient son plongeon glacé dansune intensité noire ou lait.

Noisettes-Caramel

À fleur de chocolat, amandes ou noisettes torréfiées**, irrésistiblement craquantes, s’impatientent à chaque bouchée.

Framboises Passion

En duos complices, sorbets et glaces partagent leur frisson du goût.

Délicieusement profilés, ces Bâtonnets ultra fins laissent le chocolat s’immiscer à chaque bouchée. On croque les sorbets plein fruits, on s’abandonne pour les glaces onctueuses.

Pistaches Cassis

Une, deux, trois… quatre recettes figent nos papilles et entourent de gourmandise nos envies d’été.

Bâtonnets Givrés : 5,80 € la pièce de 65 grammes – Collection disponible à partir du 03 mai 2021 en boutique et en click & collect.

Vanille Mangue

*David Wesmaël, Champion du monde de pâtisserie par équipe en 2006, Meilleur Ouvrier de France glacier 2004.

** sur 2 des 4 recettes

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les sorbets Hugo et Victor

Les sorbets Hugo et Victor

Les ribs classiques Madrange

Les ribs classiques Madrange

Les Toqués du Terroir Normand à Trouville-sur-Mer en Normandie

Les Toqués du Terroir Normand à Trouville-sur-Mer en Normandie

Des produits Carrefour Bio pour se régaler avec un bon pique-nique certifié Bio et Français

Des produits Carrefour Bio pour se régaler avec un bon pique-nique certifié Bio et Français

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).