Le Musée de la Bande Dessinée d’Angoulême

Le Musée de la Bande Dessinée d’Angoulême

Toute l’histoire de la bande dessinée Francophone et Américaine, une collection unique en Europe, est présentée dans une étonnante scénographie de 1300 m2, toute en spirale. Plus de 400 planches, imprimés et dessins originaux, des éditions anciennes, des objets publicitaires, des jouets, des extraits de films vous font découvrir tout le patrimoine du Neuvième Art.

Le parcours, ponctué d’espaces de lecture est divisé en trois parties : l’histoire de la bande dessinée, le salon où sont présentées les pièces maîtresses selon une approche esthétique et stylistique et l’atelier qui explique les techniques de création d’un album de bande dessinée.

En contrepoint du contenu des vitrines, le parcours est agrémenté d’une douzaine de séquences audiovisuelles : extraits de films d’animation réalisés par des auteurs ou inspirés de personnages de papier ; entretiens avec des créateurs ; documents filmés montrant des auteurs au travail ; documentaires illustrant des moments historiques en lien avec la bande dessinée.

Le musée présente les collections selon trois axes complémentaires :

  • Un parcours historique depuis les œuvres du début du 19e siècle jusqu’à nos jours, divisé en quatre grandes sections chronologiques. Il permet d’explorer le patrimoine extraordinairement riche d’un art qui, en moins de deux siècles, s’est imposé peu à peu dans l’imaginaire collectif comme une culture commune très forte.
  • Une approche liée aux techniques de création en bande dessinée : depuis le scénario jusqu’à la mise en couleur, ce sont toutes les étapes de la création qui sont détaillées, montrant que chaque auteur suit souvent un processus créatif propre. Cette approche qui peut sembler a priori très technique, nous renseigne sur la nature mixte de la bande dessinée, et sur ce qui fait toute son originalité.
  • Un troisième axe esthétique : en tant qu’art graphique, la bande dessinée constitue une sphère artistique avec ses courants, ses maîtres et ses influences.

La bande dessinée étant avant tout un art du livre, le nouveau parcours propose en complément naturel de chaque module un espace de lecture, où le visiteur est invité à s’arrêter pour lire, pour quelques minutes ou des heures entières, les albums correspondant aux œuvres présentées en vitrine.

J’ai particulièrement apprécié ces espaces de lecture qui rythment les différents points du musée.

De nombreux albums sont mis gratuitement à disposition des visiteurs. N’hésitez pas à prévoir du temps pour en profiter. 

Nouveauté 2017 : un espace très coloré, réservé aux enfants, a été aménagé dans la grande salle du musée, et permet aux plus jeunes de profiter de jeux et de bandes dessinées spécifiques pour le jeune public.

Photos du Musée

Musée de la Bande Dessinée : Quai de la Charente 16 000 Angoulême – Le musée est ouvert au public du mardi au vendredi de 10h à 18h – samedi, dimanche et jours fériés de 14h à 18h – en juillet et en août jusqu’à 19h – fermé le lundi et les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre – Plein tarif: 7 € – Tarif exceptionnel du 1er juillet au 31 août 2017 : 5 € – Tarif réduit : 5 € – Tarif jeune (10-18 ans) : 3 € – Tarif famille (2 adultes + 5 enfants maxi) : 16 € – Gratuit : moins de 10 ans et pour tous le 1er dimanche du mois (sauf juillet et août) – Parking gratuit devant le musée

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Visite virtuelle des collections permanentes du musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq de L’Isle-Adam

Visite virtuelle des collections permanentes du musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq de L’Isle-Adam

Le Musée du Louvre met en ligne ses trésors, qu’ils soient exposés ou pas

Le Musée du Louvre met en ligne ses trésors, qu’ils soient exposés ou pas

Le Musée Zadkine à Paris

Le Musée Zadkine à Paris

Assistez à une visite privée virtuelle du Musée Sigmund Freud de Vienne le 4 décembre 2020

Assistez à une visite privée virtuelle du Musée Sigmund Freud de Vienne le 4 décembre 2020

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).