1792, la femme rouge écrit par Anne Villemin-Sicherman

1792, la femme rouge écrit par Anne Villemin-Sicherman

Anne Villemin-Sicherman est médecin. Passionnée par le 18e siècle, sa série d’enquêtes d’Augustin Duroch plonge le lecteur dans la vie quotidienne sous l’Ancien Régime.

Une nouvelle aventure inédite d’Augustin Duroch, dont le premier volet est lauréat du Prix Historia 2019 !

1792. Les armées austro-prussiennes sont aux portes de Metz. Il règne dans la ville une atmosphère de suspicion générale.

Le ci-devant chanoine de Ficquelmont, accusé d’opinions royalistes, est sauvagement assassiné dans une rue de Metz par une foule en colère, excitée par une certaine Marie Larue, belle activiste sans-culotte.

Le commandant de la place, le général Favart désire confier l’enquête au vétérinaire Augustin Duroch. Mais le jour même, Duroch est arrêté par la garde nationale. Certains souhaitent-ils que l’on n’aille pas fouiller les cendres de cet abbé mondain et brillant ?

L’entourage d’Augustin tente de l’aider à se tirer de ce mauvais pas, et découvre que bien des puissants de l’heure ont eu affaire avec l’abbé. Augustin réussit à s’évader.

Est-ce grâce au général Kellermann, rencontré à Valmy, qu’il trouvera enfin la clé de cette mystérieuse affaire ?

Ah mais trop bien !! J’irais même à dire que cette histoire comme la première que j’ai pu lire de l’auteure (Retour à Varennes), celles-ci devraient être mises au programme d’histoire, ou un autre cours des écoles !! Parce que tout simplement, on a l’impression de vivre l’aventure aux côtés du et des personnages principaux comme secondaires.

Attachez vos ceintures, horloge cadrée sur 1792 ! Régulateur de vitesse sur 130 km/heure, Go !! Cap sur l’Ancien Régime !! Il ya du rififi dans l’air, un double fil rouge en quelque sorte compose cette nouvelle aventure d’Augustin Duroch.

Tout commence par un meurtre après un « pseudo procès » , celui d’un chanoine (Un chanoine (du nom latin médiéval canonicus de même sens, lui-même issu de l’adjectif du latin classique canonicus : « relatif à une règle, régulier » ; et du grec ancien κανών (kanôn), règle) est un clerc (voire laïc) appartenant à un chapitre ou à une congrégation, et consacré à la prière liturgique au chœur, voire à l’enseignement, à la prédication, au secours des pauvres, au chœur professionnel (le « bas-chœur ») et à la maîtrise, etc.

Au haut Moyen Âge, le mot pouvait désigner certains membres du personnel laïc des églises. Aujourd’hui, il existe des chanoines ecclésiastiques (séculiers ou réguliers), des chanoines laïcs et des femmes religieuses régulières (chanoinesses).

Ledit chanoine est accusé d’avoir des opinions Royalistes, il ne serait pas en accord avec le « nouveau gouvernement » qui se construit.

« Tu parles Charles !! C’est genre, on devait demander la permission pour aller aux cabinets !! Ceci- dit, il y a encore des gouvernements dans le réel qui ont les mêmes méthodes ; mais bon revenons en 1792 »

Bref, bonjour le truc ! ce chanoine est condamné , il est emmené par des militaires ensuite pour la prison, sauf que c’est là que cela part en cacahuète !! Sauf qu’une révolte gronde et il n’arrivera jamais à destination ……

Cette révolte des « sans culottes » est menée par une certaine Marie Larue, est ce que c’est elle qui donne les derniers sacrements au chanoine ?? Mystères et boules de gommes !! Parce que cet assassinat va mettre un sacré boucan dans les rangs !! Surtout dans les rangs de l’église !!

C’est là qu’arrive Augustin Duroch , artiste vétérinaire / détective !! Le pauvre ne sait pas encore dans quoi il va mettre les pieds quand un haut gradé militaire lui demande son assistance.

Quant au fil rouge secondaire, l’armée austro prussienne marche d’un pas de charge sur Metz, car les autres villes ont déjà ou sont déjà occupées par cette satanée armée !!

Enfin, voilà quoi !! Vous avez les bases pour que votre curiosité trépigne d’impatience ou même avoir une envie de lire cette aventure !!

Pioufff, quel voyage encore !! Rien à redire sur le style, les descriptions et l’ambiance de l’époque !! J’ai adorée !! Suis-je objective ? Peut être que non, parce que j’adore l’univers de l’auteure !! Une plume qui sait donnée l’envie d’en apprendre sur l’Histoire de France !! Jackpot, pour moi et j’espère pour vous aussi !!

Allez, en route pour la prochaine !!

Editeur : 10/18 – Date de publication : 07 octobre 2021 – Prix 8,40 € – 480 pages.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les Touristes du Désastre écrit par Ko-Eun Yun

Les Touristes du Désastre écrit par Ko-Eun Yun

Vingt ans plus tard écrit par Miguel Angel Hernandez

Vingt ans plus tard écrit par Miguel Angel Hernandez

Viper’s Dream écrit par Jake Lamar

Viper’s Dream écrit par Jake Lamar

Nous étions les Reines écrit par Laurie Elizabeth Flynn

Nous étions les Reines écrit par Laurie Elizabeth Flynn

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).