Intimidation écrit par Harlan Coben

Né en 1962, Harlan Coben vit dans le New Jersey avec sa femme et leurs quatre enfants. Diplômé en sciences politiques du Amherst College, il a rencontré un succès immédiat dès ses premiers romans, tant auprès de la critique que du public. Il est le premier écrivain à avoir reçu le Edgar Award, le Shamus Award et le Anthony Award, les trois prix majeurs de la littérature à suspense aux États-Unis. Il est notamment l’auteur de Ne le dis à personne… (Belfond, 2002) qui a remporté le prix des Lectrices de ELLE et a été adapté avec succès au cinéma par Guillaume Canet. Il poursuit l’écriture avec plus d’une vingtaine d’ouvrages, dont Ne t’éloigne pas (2013), Six ans déjà (2014), Tu me manques (2015) et Intimidation (2016), tous publiés chez Belfond. Ses livres, parus en 40 langues à travers le monde, ont été numéro un des meilleures ventes dans plus d’une douzaine de pays. Son ouvrage Une chance de trop (2005) a fait ‘objet d’une adaptation sur TF1 en 2015 – avec, entre autres, Alexandra Lamy et Pascal Elbé. À découvert (2012), À quelques secondes près (2013) et À toute épreuve (2014), publiés chez Fleuve Éditions, mettent en scène le neveu de Myron, Mickey Bolitar.

Retrouvez toute l’actualité de l’auteur sur www.harlan-coben.fr.

Dans un bar d’une banlieue huppée du New Jersey, Adam Price, un avocat sans histoire, est abordé par un inconnu qui lui souffle que Corinne, sa femme depuis dix-huit ans, lui a menti sur sa grossesse. Cette révélation contient des détails suffisamment précis pour instiller le doute comme un poison dans la vie d’Adam. Sa tranquillité, son bonheur et son sentiment de sécurité se dissolvent soudainement dans l’air printanier. Partagé entre inquiétude et sentiment de trahison, Adam décide de découvrir la vérité. Mais jusqu’où peut-on aller lorsqu’on a été trahi par les siens ?

J’adore ce romancier Américain à la plume agile et, une fois de plus, je n’ai pas été déçue. Intimidation est un livre avec beaucoup suspens, que l’on dévore avec l’envie de connaître la suite aussi vite que possible. L’intrigue est si parfaitement menée que l’angoisse du lecteur est maintenue jusqu’au bout. Il s’agit donc d’un très bon livre (opur ne pas dire excellent) mais je vous suggère d’être particulièrement concentrée en le lisant afin de ne pas perdre le fil.

Par ailleurs, c’est un Coben qui peut surprendre : l’histoire est intéressante et solide, construite et ordonné comme d’habitude. Mais la structure narrative choisie cette fois-ci par l’auteur m’a semblé légèrement différente de celles de ses oeuvres précédents. J’ai eu l’impression que l’auteur prenait des risques littéraires avec Intimidation. Comme s’il souhaitait se renouveller ou se donner un nouvel élan pour ne pas fatiguer son lectorat. De plus,il y a beaucoup plus de personnages : ce qui peut perdre le lecteur. Mais, les protagonnistes sont tous porteurs d’un ou plusieurs éléments de l’histoire. Donc indispensables à l’avancée de l’intrigue.

Bref, ecore un grand roman !

Éditeur : Pocket – Date de parution : 05 octobre 2017 – Genre : thriller – Traduit de l’Anglais (États-Unis) par Roxane Azimi – 432 pages – Prix : 7,80 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Le clocher de Noël et autres crimes impossibles écrit par Roland Lacourbe

Le clocher de Noël et autres crimes impossibles écrit par Roland Lacourbe

Face mort écrit par Stéphane Marchand

Face mort écrit par Stéphane Marchand

Déluges écrit par Kristina Ohlsson

Déluges écrit par Kristina Ohlsson

On a perdu le MH370 écrit par Jean-Louis Baroux

On a perdu le MH370 écrit par Jean-Louis Baroux

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).