La Caste des ténèbres écrit par Ludovic Lancien

La Caste des ténèbres écrit par Ludovic Lancien

Horticulteur de formation, Ludovic Lancien est avant tout un grand amateur de littérature policière. Passionné par l’histoire et les mythologies, il façonne ses récits en mêlant ces deux univers qu’il affectionne tant.
Après avoir participé à quelques concours de nouvelles, il remporte le prix Fyctia 2019 du meilleur suspense avec son premier roman, Le singe d’Harlow. Son deuxième roman, Les oubliés de Dieu, est paru en novembre 2020.Les enfants du diable ne meurent jamais.1995 : Village de Kombakkam, sud-est de l’Inde.
Viresh est un dalit, un intouchable. À huit ans à peine, il comprend que son existence ne sera qu’un enfer pavé d’humiliations. Révolté par cette condition qu’il n’a pas choisi, désireux de s’affranchir d’une société régie par un système de caste archaïque et profondément inégalitaire, le jeune garçon apprendra bientôt ce qu’il en coûte de défier la volonté des Dieux.

Janvier 2020 : Paris. Un hiver poisseux et humide.
Le lieutenant Lucas Dorinel quitte sa Bretagne adoptive et prend le premier train pour Paris, deux ans après son départ forcé de la capitale. Réintégré au sein de la prestigieuse Brigade criminelle, il n’est pas encore parvenu au Bastion qu’une jeune femme se suicide sous ses yeux en se jetant tête la première sous les roues d’un bus.
Quelques heures plus tard, il est envoyé sur une scène de crime atroce au neuvième étage d’un HLM de Bondy : un homme retrouvé mort chez lui, les membres disloqués, mutilés, son corps écrasé au fond d’une malle par une force gigantesque.
L’appartement de la victime est plongé dans le noir, les ampoules dévissées de leurs culots.
Des forêts de bougies fondues accueillent les enquêteurs dans chaque pièce, comme s’ils exploraient la crypte oubliée d’un château.
Le plus étrange survient lorsque le légiste retrousse les lèvres du mort pour dévoiler des canines anormalement longues, sorties tout droit d’un film d’horreur.
Pour Lucas Dorinel et ses équipiers, ce sera le début d’un cauchemar interminable.

J’ai déjà lu le singe d’Harlow de Ludovic Lancien, et c’était une sacrée belle découverte, alors quand j’ai reçu celui-ci en service presse, je n’ai pas résister à le commencer tout de suite. Croyez moi ou non, cette nouvelle histoire dépasse l’entendement, tellement elle est prenante et surtout pleine de mystères.
Tout d’abord, voici une question, qu’est ce qu’une caste ? Le mot « caste » n’est pas un mot d’origine indienne mais Portugaise (« casta » qui signifie « lignée », « race », « espèce »). À leur arrivée en Inde, les Portugais l’utilisèrent pour désigner deux notions distinctes, nommées en sanskrit varna et jati. Les Britanniques ont contribué à rigidifier l’organisation sociale qui structure la société indienne en l’inscrivant dans les données du recensement, en tentant de répertorier les sous-castes et de les classer les unes par rapport aux autres.
Le titre peut laisser entrevoir une part mystique, l’auteur pousse le plus possible sur des rites et des croyances indiennes qui vont se mêlés à quelque chose de bien plus effrayant pour le groupe du lieutenant Dorinel.

J’ai fait la connaissance de ce fameux lieutenant, qui réembarque à Paris après un départ « forcé », de sa Bretagne natale. Il revient donc au sein de la brigade criminelle au « Bastion » (nouveau siège de cette fameuse brigade qui se trouvait sur le quai des Orfèvres auparavant), c’est là que vient le « départ en cacahuète », lors de l’enquête sur laquelle son équipe a été appelée ; pas piquée des ronces !! Je me suis dit que le lieutenant aurait mieux fait de rester là où il était avant d’accepter de revenir dans la police.C’est à ce moment là aussi, que le prologue prend tout son sens, l’histoire de Viresh ce petit garçon de l’année 1995 va percutée celle du lieutenant à notre époque ; et comme dit l’auteur à la fin du résumé ; le cauchemar commence !!….Je ne sais pas comment vous décrire la plume de l’auteur, à part qu’elle claque, elle percute façon bon crochet du droit de Tyson. On démarre avec un prologue qui met de suite dans le bain, il pose les bases pour la suite qui vous emmèneront dans un capharnaüm sans nom !! J’ai plus qu’adoré, une énorme claque coup de cœur !! Il ya tellement à dire, mais cela friserai le spoil et ce n’est pas mon but. Alors foncez !! Ludovic Lancien n’a pas fini de faire parler de lui !! Le potentiel ne fait qu’augmenter, je serai là en tout cas pour les prochaines histoires !!
A plus !!

Editeur : Hugo Publishing – Collection : Thriller – Date de parution : 05 mai 2022 – 453 pages – Prix 19,95 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Ne faites confiance à personne écrit par T.M Logan

Ne faites confiance à personne écrit par T.M Logan

La sentinelle écrit par Roz Nay

La sentinelle écrit par Roz Nay

Le sang de Manchester écrit par Vincent Radureau

Le sang de Manchester écrit par Vincent Radureau

Labyrinthes écrit par Franck Thilliez

Labyrinthes écrit par Franck Thilliez

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).