La sentinelle écrit par Roz Nay

La sentinelle écrit par Roz Nay

Roz Nay est née en Angleterre et a étudié à l’université d’Oxford. Elle a vécu et travaillé en Afrique, en Australie, aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Elle vit aujourd’hui au Canada, en Colombie-Britannique, avec son mari et leurs deux enfants.

Son premier livre, Notre petit secret, a reçu en 2017 le prix Douglas-Kennedy du meilleur thriller étranger.

Lorsque sa sœur Ruth s’invite chez elle, dans cette station du Colorado devenue son refuge et le point d’ancrage de sa nouvelle vie,Alexandra Van Ness comprend très vite que le monde qu’elle s’est construit à grand-peine est menacé.

Menacé par l’apparition de cette sœur jadis si proche, devenue une étrangère, mais toujours aussi prompte à semer le désordre autour d’elle.

Menacé par le cortège d’addictions et de mauvaises fréquentations dont Ruth ne peut ni ne veut se défaire.

Menacé, surtout, par ce passé qu’Alexandra s’efforce d’oublier.

Aussi, lorsque Ruth lui demande de l’héberger, Alex pose une condition, une seule : ne jamais, jamais parler du passé. Et surtout pas de ce qui est arrivé ce jour-là, près du silo à grains, sous le ciel étincelant des Rocheuses. Ce jour où, pour Alexandra et Ruth, tout a basculé.

Avant de pouvoir lire cette histoire, je ne connaissais pas l’auteure, maintenant que c’est fait, je peux vous dire que « La Sentinelle », c’est du thriller brut , j’ai compris pourquoi pour son premier livre « Notre petit secret » a reçu le prix Douglas Kennedy. C’est génial et sadique, dans le sens où on est bien ancré dans l’histoire, on s’attend à un dénouement lambda mais NON !! On ne s’attend pas du tout au fil que l’auteure veut nous faire suivre !!

Il y a toujours un moment dans mes lectures du genre où cela en cacahouète, mais là, ce moment ci arrive dès le départ !! Au moment où Ruth ( Un des personnages principaux) voit sa sœur en ouvrant la porte, débarquée alors que cela fait dix ans qu’elles ne sont pas vues !! La frangine débarque enceinte avec ses casseroles en prime. Sympas la frangine !!

Bimmmm !!!!

Des personnages très bien ancrés dans l’histoire qui est archi bien ficelée. Un jeu malsain entre deux sœurs qui fait froid dans le dos, mais malgré ça le lien familial reste.

Alex , belle vie bien rangée, Ruth est tout l’inverse !! L’aspect psychologique et beaucoup de psychiatrie, est très présent , vous allez souvent parler plus fort en lançant des injures envers l’une ou l’autre des sœurs, c’est narré par leur point de vue.Une grosse claque !! Un festival d’émotions qui dépasse l’entendement !! L’auteure manie les mots, les sentiments des personnages ainsi que les nôtres, c’est déconcertant !! Qui va t- on croire ? Parce que le fil rouge est pas piqué des hannetons !! Déstabilisation enclenchée !!Voilà, toute cette histoire va vous chamboulée comme pas permis, moi je l’ai été, avec la plume et la muse de l’auteure, le potentiel est lâché et j’espère que les prochaines aventures seront du même accabi que celle-ci . Je suis fan de l’auteure !! Vous en doutiez ?

Allez à plus !! En route pour la prochaine !!

Editeur : Hugo publishing – Date de publication : 12 mai 2022 – 360 pages – Prix 7,60 € – Traduit de de l’Anglais (Grande-Bretagne) par Vincent Guilluy.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Sanctuaire – Tome 1 : Arcadia écrit par Hervé Gagnon

V2 écrit par Robert Harris

V2 écrit par Robert Harris

Plongée écrit par Roz Nay

Plongée écrit par Roz Nay

Crossroads – La dernière chanson de Robert Johnson écrit par Hervé Gagnon

Crossroads – La dernière chanson de Robert Johnson écrit par Hervé Gagnon

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).