Le Jour du Diable écrit par Andrew Michael Hurley

Le Jour du Diable écrit par Andrew Michael Hurley

Andrew Michael Hurley vit dans le Lancashire, où il enseigne la littérature et l’écriture créative. Publié dans de nombreux pays, Les Mortes-Eaux, son premier roman, a remporté le prestigieux Costa Award.

Il y a plus d’un siècle, dans les Endlands, le Diable s’est réveillé. Il a causé des ravages dans la vallée, décimant hommes et troupeaux. Alors, de génération en génération, les fermiers de ce coin perdu du nord de l’Angleterre lui tendent chaque année un piège, le jour de la transhumance, en l’attirant avec des vins et des chansons. Ce rituel est devenu une fête adorée des enfants. De retour au pays alors qu’il va lui-même devenir père, John Pentecost retrouve l’atmosphère empreinte de mystères et de superstitions de sa jeunesse.
Mais alors que le Jour du Diable approche, les incidents s’enchaînent et les vieilles rancœurs et légendes du passé s’exacerbent. Et si le Diable était de retour dans la vallée ?

ce roman rural évoque la vie rude des paysans, des bergers et des éleveurs dans le nord de l’Angleterre, au milieu d’un territoire inhospitalier entre tourbières et marais désolés. Le Diable ne pouvait pas atterrir ailleurs. Il y a des rituels – initiatiques ? -, de la peur et de l’anxiété. C’est un roman très fort.

Éditeur : J’ai Lu – Date de parution : 09 septembre 2020 – 384 pages – Prix : 8 € – Traduit de l’Anglais (Grande-Bretagne) par Santiago Artozqui.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

On a perdu le MH370 écrit par Jean-Louis Baroux

On a perdu le MH370 écrit par Jean-Louis Baroux

Le boucher de Chicago écrit par Robert Bloch

Le boucher de Chicago écrit par Robert Bloch

Vraie folie écrit par Linwood Barclay

Vraie folie écrit par Linwood Barclay

T comme tombeau : Une mission de Gideon Crew écrit par Lincoln Child et Douglas Preston

T comme tombeau : Une mission de Gideon Crew écrit par Lincoln Child et Douglas Preston

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).