L’ombre d’un géant écrit par Vincent Radureau

Vincent Radureau est l’une des figures historiques du service des sports de Canal+, où il est entré en 1992. Après avoir incarné la chronique sportive dans Nulle Part Ailleurs, il a assuré la présentation de la plupart des émissions de sport sur Canal+, telles que Le Journal du Foot, Jour de Foot, Playground, Le 11 d’Europe, Les Spécialistes Handball, Canal Tennis, American Dream et Canal NBA.

Pour lui, ce sera le All Star Game… ou la mort
Sur le terrain défraîchi d’un playground de Brooklyn, un basketteur éblouit l’assistance en réalisant un enchaînement hors du commun. Le geste est immortalisé par un téléphone portable et se retrouve très vite sur les réseaux sociaux. Immédiatement, l’Amérique s’embrase. Car ce joueur amateur, venu prêter main forte à l’équipe de Bedford-Stuyvesant à l’occasion d’un match underground, pourrait bien être River Williams, ce basketteur prodigieux disparu sept ans plus tôt, dans des conditions plus que mystérieuses.
Le géant finit par être arrêté et son retour devient un enjeu politique. Les démocrates l’applaudissent, tandis que les républicains l’accusent de désertion. À leurs yeux, il n’est qu’un vagabond fréquentant les voyous des quartiers mal famés de New York. C’est aussi l’avis de Caleb Flynn, sympathisant républicain et membre des Proud Boys, groupuscule de l’ultra-droite suprémaciste. Pour lui non plus, cet homme n’est pas un modèle, d’autant qu’il n’est qu’un
« métèque » de sang afro-américain et amérindien.
Alors que les Knicks de New York se disent prêts à accueillir le basketteur, Caleb et ses amis suprémacistes, eux, caressent un autre projet…

Alors là, cette histoire m’a sciée ! Il ya tout ce que j’aime ! Basket, une intrigue pas piquée des vers dans un contexte politique assez difficile, bref une histoire qui vaut TRES LARGEMENT LE COUP ! Il faut avoir lu auparavant , le dernier match de river Williams car il y a des références dans cette histoire.

Brooklyn, en soirée, la première chose que j’entends en lisant ce nom de quartier de New York, c’est une musique de James Brown. Mais pas que ! Il y a le basket ball, ce sport rassemble les gens, toutes origines confondues là bas et ça mets l’ambiance ! Lors d’un match de folie sur un terrain de basket du quartier, un des joueurs fait une action qui va défrayée la chronique sur les réseaux sociaux ! Tout le pays est au courant de ce joueur sorti de nulle part ! Juste venu pour apportée de l’aide à l’équipe locale, il va faire remuée la vase « des cold cases » parce que qu’il ressemble à un autre joueur disparu des années auparavant ! Cela aurait pu s’arrêté là, mais non ! Voilà que la politique s’en mêle ! Bah tiens ! Ce joueur de génie pourrait bien desservir leurs intérêts que ce soit les Démocrates ou les Républicains. Toute ressemblance avec des évènements produits où s’étant produits durant cette année aux USA est fortuite ! Mais le fil conducteur est malheureusement le même.

Une autre chose va prendre une place importante dans l’histoire, la filière suprématiste ! Ce n’est pas piqué des hannetons tout ça !! Ce qui commence par un banal match de basket ball , tourne vite au vinaigre ( de cidre de préférence !! Okay je sors !!) .

Oh bordibulle à paillettes !! J’ai adorée lire cette histoire parce que cela va à 100 à l’heure !! Le suspens est présent , une intrigue de fond qui fiche la trouille , une ambiance de dingue !! Tout ce que j’aime !!

La plume est percutante , cinglante aussi d’où le côté « trouille », des descriptions là où il faut pour bien comprendre . L’auteur m’a conquise parce que j’ai eu une de ces chairs de cocotte !! Il faut y mettre du sien pour que je l’ai, c’est réussi !! Cette fin aussi !! Piouffff (je sais je suis vilaine !!)

Foncez !!

Editeur : Hugo&cie – Collection : poche /suspens – Date de parution : 12 mai 2021 – 330 pages – Prix : 7,60 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les Touristes du Désastre écrit par Ko-Eun Yun

Les Touristes du Désastre écrit par Ko-Eun Yun

Vingt ans plus tard écrit par Miguel Angel Hernandez

Vingt ans plus tard écrit par Miguel Angel Hernandez

1792, la femme rouge écrit par Anne Villemin-Sicherman

1792, la femme rouge écrit par Anne Villemin-Sicherman

Viper’s Dream écrit par Jake Lamar

Viper’s Dream écrit par Jake Lamar

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).