Qui après nous vivrez écrit par Hervé Le Corre

A la fin du XXIe siècle, dans une grande ville de province, une jeune femme et son compagnon viennent malgré les crises à répétition, de donner naissance à un enfant. Un jour, le réseau électrique français s’effondre et une émeute plus violente que les autres éclate. Le jeune père ne rentre pas chez lui. Pour sa compagne, l’angoisse va grandissant. 
Trois générations plus tard, dans un monde où toute technologie avancée a disparu, un petit groupe de gens a trouvé un abri de fortune dans une maison campagnarde qui a échappé à la destruction. Pas pour longtemps. Des pillards vont bientôt l’incendier et les survivants vont devoir fuir sur les routes avec leur carriole et leur cheval. Commence une épopée proche du western, où chaque jour l’enjeu est de survivre…

Et si la fin du monde était plus proche que l’humanité ne le pense ? Les crises énergétiques, climatiques, pandémiques ravagent notre planète et l’humanité. Les violences s’accumulent et l’être humain – ou du moins les quelques survivants – tente comme il le peut de rester en vie malgré tout. Malgré les pillages, le froid, la faim ou la peur. Charmante perspective d’avenir !

J’ai trouvé ce thriller noir particulièrement anxiogène car il est très réaliste. Rien qu’entre 2020 et la sortie en librairie de ce roman, nous avons traversé une pandémie mondiale, des revendications sociales très fortes et deux conflits majeurs. Sans compter la crise climatique qui ne s’arrange pas et tous les graves problèmes déjà présents avant l’apparition de la COVID. Bref, autant dire qu’on n’est pas sorti de l’auberge. Et, bin ! Hervé Le Corre, avec son savoir-écrire incomparable, apporte une fiction apocalyptique dingue ! On est mal les amis ! On est mal !

Hervé Le Corre, né le 13 novembre 1955 à Bordeaux, est un auteur de roman policier.
Il est l’une des grandes voix du roman noir Français contemporain. Il a remporté la plupart des prix de littérature policière: le grand prix de littérature policière en 2009, le Prix Mystère de la critique 2010 pour Les Cours déchiquetés et le prix Landerneau polar 2014 pour Après la guerre.

Ses romans Après la guerre, Prendre les loups pour de chiens et Dans l’ombre du brasier ont connu large succès publique et critique. Ils ont été traduit en plusieurs langues

Rivages Noir, 400 pages, 21,90 €, en librairie le 10 janvier 2024.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Le thriller Japonais La Maison Noire écrit par Yûsuke Kishi

Obsolète écrit par Sophie Loubière

Les Déchus écrit par Tarn Richardson

La Reine du Noir écrit par Julia Bartz

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).