Loi climat : mobilisation des lycéens et lycéennes pour plus de repas végétariens dans les cantines !

Loi climat : mobilisation des lycéens et lycéennes pour plus de repas végétariens dans les cantines !

Depuis plusieurs mois, des milliers de lycéens et lycéennes font entendre leur voix sur le sujet. Pétitions, négociations avec l’administration, campagne en ligne… Ils et elles se mobilisent pour obtenir une option végétarienne quotidienne et deux menus végétariens hebdomadaires dans les lycées.

En trois mois, plus de 80 pétitions ont été lancées par des lycéens et lycéennes dans toute la France, pour réclamer davantage de repas végétariens dans leurs cantines. Elles ont réuni plus de 5700 signatures : celles des premiers concernés par le sujet.

L’enjeu est de taille : permettre aux élèves d’être libres de pouvoir manger des repas sans viande ni poisson et équilibrés quand ils le souhaitent, d’avoir la possibilité d’agir en cohérence avec leurs convictions et de participer à la lutte contre le changement climatique. Si l’option végétarienne quotidienne était mise en place dans toutes les cantines scolaires et choisie par 50% des élèves, les émissions de gaz à effet de serre liées à l’alimentation des cantines pourraient diminuer de 28 à 38 %. Sa mise en place permettrait également aux cantines, comme on l’observe dans la plupart des cas, de proposer des produits de meilleure qualité, notamment de la viande bio et locale.

Malgré des mobilisations locales réussies dans certains lycées, dans la plupart des cas, les lycéens ne sont pas entendus par leur responsable d’établissements. C’est la raison pour laquelle ils ne croient pas au “volontariat” des cantines, promu par le gouvernement, et ont donc été des centaines à se mobiliser  au niveau national pour rendre l’option végétarienne quotidienne obligatoire dans l’ensemble des lycées de France et plus généralement, dans l’ensemble des cantines de la restauration collective publique et privée. Des revendications qui ont été mises en mot dans une tribune cosignée par plus de 200 lycéens et lycéennes intitulée : Nous voulons #PlusDeVégé dans les cantines de nos lycées.

Le 6 avril 2021, une campagne d’interpellation en ligne a été lancée. Les lycéens publient sur les réseaux sociaux les photos de leurs plats végétariens, concoctés à domicile, où leur alimentation peut être en adéquation avec leurs choix éthiques et leur souhait d’agir pour la planète. Une réalité qu’ils et elles aimeraient retrouver dans les cantines de leurs lycées, qu’ils et elles pourraient alors davantage fréquenter.

Les lycéens et lycéennes attendent maintenant des député·es un vote en faveur de plus de repas végétariens dans les cantines : pour une option végétarienne quotidienne et pour deux menus végétariens par semaine. 
« Nous voulons pouvoir choisir notre alimentation. Nous obliger à manger de la viande, souvent de mauvaise qualité, à chaque repas, ça ne correspond pas du tout aux enjeux environnementaux actuels et à la demande des lycéens et lycéennes explique Mathis Grossnickel, lycéen à Sarre-Union et membre de Youth for Climate. Certains d’entre nous sont végétariens et ne peuvent aujourd’hui pas manger équilibré à la cantine. Mais même lorsque nous mangeons de la viande, nous sommes toutes et tous concerné·es par le changement climatique et il est indispensable que nous puissions adapter notre alimentation pour limiter notre impact sur la planète. »

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

La Journée Mondiale des Abeilles, le 20 mai

La Journée Mondiale des Abeilles, le 20 mai

Abeilles et vers de terre écrit par Florence Thinard

Abeilles et vers de terre écrit par Florence Thinard

Les 1001 vies du vintage. Le guide engagé de la mode de seconde main écrit par Aurélie Vassy

Les 1001 vies du vintage. Le guide engagé de la mode de seconde main écrit par Aurélie Vassy

Emballage alimentaire réutilisable Beeswax Wrap de cire d’abeilles

Emballage alimentaire réutilisable Beeswax Wrap de cire d’abeilles

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).