Un dauphin animatronique plus vrai que nature : ses créateurs reçoivent un prix de l’innovation

Un dauphin animatronique plus vrai que nature : ses créateurs reçoivent un prix de l’innovation

Les créateurs d’un dauphin-robot, qui aidera à remplacer les animaux vivants qui souffrent dans les parcs marins, sont récompensés par les affiliées de PETA.

Pour avoir créé un dauphin animatronique d’un réalisme à en couper le souffle et qui a le potentiel de bouleverser la pratique cruelle de détenir des mammifères marins en captivité, des équipes innovatrices américaine et néo-zélandaise se voient récompensées d’un prix de l’innovation en faveur des animaux

PETA Australie a décerné ce prix à Melanie Langlotz de Geo AR Games en Nouvelle-Zélande, et PETA États-Unis a récompensé Roger Holzberg et Walt Conti de l’entreprise Edge Innovations, basé à San Francisco, en Californie. 

« Ces concepteurs visionnaires vont permettre d’épargner à des dauphins sensibles le calvaire d’être exploités pour des activités de « nage avec les dauphins » et d’être enfermés à vie pour divertir dans des parcs marins. » déclare Marie-Morgane Jeanneau, porte-parole de PETA France. « PETA les félicite de cette invention de haute technologie qui permet aux gens d’en apprendre plus sur les dauphins sans leur faire de mal. »

Le documentaire oscarisé The Covea mis au jour les dessous sordides des programmes de « nage avec les dauphins », dont le fait que de jeunes dauphins sont capturés dans la nature et enlevés à leurs mères désespérées, parfois alors que cela est illégal. Les animaux considérés comme étant « moins beaux » peuvent être tués, et les autres sont vendus à des parcs du monde entier, où ils sont souvent confinés à l’étroit dans de petits bassins dans lesquels il leur est impossible d’échapper à des attaques de la part d’autres dauphins frustrés. Le stress de la captivité peut entraîner des ulcères et des infections douloureuses et même un décès prématuré. 

Dans des parcs marins comme Marineland ou SeaWorld, des animaux intelligents et qui parcourraient de vastes distances dans la nature, sont obligés de nager en rond dans de l’eau traitée avec des produits chimiques. Ils sont également utilisés comme machines d’élevage pour créer des générations d’animaux captifs ; deux delphineaux viennent d’ailleurs de voir le jour à Marineland où ils sont voués à un emprisonnement à vie. Les dauphines réticentes sont traînées hors de l’eau et inséminées de force, parfois après avoir été droguées afin qu’elles ne puissent pas se débattre. Certaines subissent cela à plusieurs reprises, avant de mettre bas à des bébés qui meurent des conditions inadaptées de la captivité ou leur sont arrachés pour être expédiés vers d’autres parcs marins.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Salade de courgettes et kiwis aux fleurs d’acacia

Salade de courgettes et kiwis aux fleurs d’acacia

i-LUNCH, pionnière du zéro-déchet !

i-LUNCH, pionnière du zéro-déchet !

Le gel douche concentré à la grenade Yves Rocher

Le gel douche concentré à la grenade Yves Rocher

Monoprix Make-Up Bio

Monoprix Make-Up Bio

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).