YUKI, le secret de la montagne magique réalisé par Tadashi Imai

YUKI, le secret de la montagne magique réalisé par Tadashi Imai

Près de 40 ans après sa création, découvrez pour la première fois fois au cinéma en France le destin de cette jeune déesse Japonaise.

Yuki vit au ciel avec ses grands-parents, qui veillent sur la Terre. L’année de ses 13 ans, elle est envoyée chez les humains pour faire revenir la paix. Elle aura un an pour mener à bien sa mission, au risque d’être transformée en un sombre vent hurlant. Confrontée au mauvais sort des habitants d’un village du Japon féodal, elle découvre que la cause de tous leurs maux est bien plus mystérieuse que ce que l’on croit.

Tadashi Imai (1912 – 1991) a été le plus célèbre représentant de l’humanisme social d’un certain cinéma japonais d’après-guerre. 
Il entre au studio J.O. (ancêtre de la Tôhô) en 1935. C’est avec La Montagne Bleue en 1949 qu’il obtient son premier grand succès commercial. Il réalise au total 48 films, certains étant présenté à Cannes (Eaux Troubles, 1954) ou récompensé à Berlin (Contes Cruels de Bushido, Ours d’or en 1963). 
Beaucoup de ses films ont un contexte social fort, comme c’est le cas dans Yuki, le secret de la montagne magique (1981), son unique film en animation.

Situé dans le nord du Japon à l’époque féodale, YUKI, le secret de la montagne magique met en scène des villageois confrontés à des brigands et des samouraïs qui vont être épaulés par une jeune déesse venue du ciel.

Le réalisateur Tadashi Imai explique : « Notre principale préoccupation a été de faire en sorte de traiter avec le plus de soin possible les thèmes et le souffle de l’histoire originale. Yuki et les enfants qui joignent leurs forces à celle des villageois, les échanges entre les enfants qui cherchent à se rallier à une figure d’autorité, le courage que montre Yuki quand elle affronte ses ennemis… Nous avons réfléchi à ce que nous voulions transmettre aux enfants d’aujourd’hui : qu’ils réfléchissent à ce qu’est la vie, le courage et l’amour. »

Sur un scénario d’Akira Miyazaki (Tom Sawyer, Les quatre filles du docteur March), d’après l’histoire originale de l’auteur de littérature enfantine Ryûsuke Saitô et réalisé par Tadashi Imai, YUKI, le secret de la montagne magique est totalement inédit au cinéma en France, où il n’a connu qu’une sortie en VHS dans les années 80.
Le film est produit par la société Nikkatsu, l’une des plus anciennes maisons de production japonaise, fondée en 1912.
L’animation a été confiée au studio Mushi Production, célèbre pour avoir produit la première série télévisée animée au Japon : Astro Boy, en 1963. Il est également à l’origine de la série Le Roi Léo (1965), première série télévisée en couleur Japonaise à être montrée en France en 1972. Relancé en 1977 après une faillite, le studio se recentre sur la production de longs-métrages mettant en avant le respect d’autrui et de l’environnement, la sauvegarde de la paix, etc. Des valeurs que l’on retrouve dans YUKI.

EN 2019 / 2020, YUKI a été présenté aux festivals Lumière (Lyon), Utopiales (Nantes), Itinérances (Alès) et au FICA (Vesoul) où il a à chaque fois conquis un public de tous les âges.

Genre : Animation – Nationalité : Japonaise – Année de production : 1981 – Durée : 1h29 – Date de sortie en France : 09 septembre 2020 – En combo DVD et BR : 20 janvier 2021.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

100 % Loup réalisé par Alexs Stadermann

100 % Loup réalisé par Alexs Stadermann

Vic le viking réalisé par Éric Cazes

Vic le viking réalisé par Éric Cazes

Les As de la Jungle réalisé par David Alaux

Les As de la Jungle réalisé par David Alaux

Ernest et Célestine en Hiver réalisé par Julien Chheng et Jean-Christophe Roger

Ernest et Célestine en Hiver réalisé par Julien Chheng et Jean-Christophe Roger

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).