L’escape game en ligne « Le casse du siècle » de l’équipe The Box

L’escape game en ligne « Le casse du siècle » de l’équipe The Box

L’intrigue

On dit que la sécurité du Diamond Center est inviolable. Un groupe de hackers mystérieux a décidé de relever ce challenge et vous a recruté pour aider Bob, leur homme de main, à réaliser le Casse du Siècle ! Bob sera vos yeux et vos mains sur le terrain. Il manque peut-être quelques neurones à Bob, mais il compense avec son agilité. Que ce soit pour manipuler des explosifs ou esquiver des rayons laser, vous pouvez compter sur lui !

Sophie : J’ai beaucoup aimé la présentation du jeu, c’est à la fois impressionnant (couleurs flashy ,très beau site internet et musique qui va bien) et comique (acteur bien déguisé en « chanonymous » avec un masque qui mélange le chat et l’effigie de hackers célèbres)

Daniel : Effectivement, il y a un très bon travail de mise en scène dès l’introduction. De plus, l’espace de jeu est réaliste et cohérent à la thématique de l’univers. La salle est propre et dépouillée comme on pourrait se l’imaginer d’une salle d’exposition de diamants hautement sécurisée.

D’ailleurs, cela apporte un côté pratique pour les joueurs, puisqu’il n’y a pas de distraction, l’attention est donc concentrée sur chaque élément présent sachant qu’ils ont tous leur utilité. Chaque élément compte et mérite sa place.

Sophie : On se laisse vite entraîner dans ce « casse du siècle » sans se poser de questions de morale puisque ce n’est pas nous qui agissons concrètement, donc tout est possible !! C’est Bob l’agent de sécurité du Diamond Center qui filme toutes nos trouvailles et les lieux. Il est nos yeux et nos mains. Il y a des coffres forts, des serrures, des pièces fermées à clé, des alarmes qui se déclenchent, mais cela donne un bon stress, pour faire les choses dans les temps.

Daniel : Complètement, il y a des énigmes de différentes formes et qui implique plusieurs types d’objets. On retrouve aussi des effets spéciaux avec des jeux de lumières, mirroirs, explosion.

D’autant que chaque énigme est intégrée et justifiée dans le scénario du jeu.

Sophie : Il est conseillé pour la technique d’avoir à la fois un visuel sur l’action (sur un ordi par exemple) grâce à l’application zoom, et une autre écran (téléphone, tablette…) pour pouvoir faire des recherches sans manquer ce qui se passe dans la prestigieuse maison des diamantaires Vansteen. Il faut suivre cette injonction car moi je me suis retrouvé pendant le jeu avec un téléphone qui n’avait plus de batterie et j’étais momentanément hors-jeu !

Daniel : La prise en main est très facile puisque hormis ces deux appareils connectés à internet, on n’a besoin de rien d’autre. Tout est clé en main, il n’y a pas besoin de prendre de notes (même si cela peut aider ponctuellement).

Sophie : Gros avantage par rapport à l’escape game en direct, on suit l’action pas à pas, chaque nouvel élément trouvé est centralisé chez Bob, donc on voit forcément ce qui a été trouvé…

Les énigmes sont originales et variées, très nombreuses, on n’a pas le temps de s’ennuyer ou de se demander ce que l’on doit faire.

Les éléments qui nous sont donnés au fur et à mesure qu’on les trouve dans un drive mis à jour par Bob en temps réel permettent aussi de tout bien suivre, bien plus que quand on agit soi-même dans la pièce.

Daniel : Une distinction majeure par rapport aux escapes games classiques vient du fait que les énigmes ne sont pas uniquement entre les mains de Bob dans la salle mais on doit aussi enquêter sur internet directement chez nous. Il faudra par exemple aller jeter un œil au site internet du diamantaire, aller chercher des pistes sur son profil facebook et instagram. Cela étend de manière surprenante la quête d’indices. C’est très original et vraiment bien pensé, on se retrouve d’autant plus imergé dans l’ambiance.

Sophie :Enfin on nous décrit Bob au début de l’aventure comme quelqu’un qui est « loin d’être un intellectuel » ou même qualifié de « plutôt simple », je ne suis pas d’accord avec ses affirmations, il est rapide et efficace, sous nos directives bien sûr, il ne prend pas d’initiatives tout seul que nous soyons maîtres du jeu, mais efficace. Il prend des photos qu’il nous envoie en direct, on a accès à des plans, des documents, c’est très complet….

Daniel : C’est vrai qu’au début, on nous dit que Bob est plutôt simplet mais c’est surtout pour qu’il soit notre intermèdiaire. Nous sommes le cerveau (ou plutôt les cerveaux) et lui nos bras et nos yeux. Cela n’empêche qu’en cas de besoin ou de blocage, Bob en tant que maitre du jeu va utiliser sa propre «stupidité» pour nous guider de manière subtile et nous remettre sur les bonnes pistes de résolution. Son aide est vraiment bien dosé dans le sens où il ne nous donnera jamais la réponse d’une énigme mais va nous poser simplement les bonnes questions et à nous de trouver les réponses adéquates.

D’ailleurs, la personnalité de Bob est un point fort du jeu, il est vraiment drôle dans son ton, ses mimiques, ses réflexions. Le personnage reste fidéle à lui même tout au long de l’aventure. Son humour apporte une touche décalée qui contraste avec le sérieux qu’exige un tel cambriolage.

Au final, The Box nous offre un divertissement de grande qualité dont l’expérience et la mise en scène ont vraiment bien été travaillés.

On a qu’une envie désormais, c’est de pouvoir faire leur autre expérience d’escape game en ligne, celle de l’Entrepôt 13.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

L’escape game le manoir Blackwood d’Escape Hunt s’installe chez vous

L’escape game le manoir Blackwood d’Escape Hunt s’installe chez vous

My Urban Experience propose des jeux de piste insolites en extérieur à Paris, pour les familles !

My Urban Experience propose des jeux de piste insolites en extérieur à Paris, pour les familles !

La Casa de Papel braque la Monnaie de Paris

La Casa de Papel braque la Monnaie de Paris

Aventures au Louvre avec Anima à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2020

Aventures au Louvre avec Anima à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2020

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).