Béatrice de Joris Mertens

Béatrice de Joris Mertens

Béatrice est vendeuse au rayon gants d’un grand magasin. Chaque jour elle prend le train pour se rendre au travail. Dans la cohue de la gare, un sac à main rouge attire son attention. Jour après jour, à chaque passage dans la gare, il semble l’attendre. Succombant à sa curiosité dévorante, Béatrice, en emportant l’objet chez elle, ouvre les portes d’un monde nouveau loin de sa routine quotidienne et qui la transporte dans une autre époque. Béatrice pourra-t-elle revivre une autre vie et pour combien de temps ? Le mythe de Faust n’est pas loin.

Cette histoire sans paroles est extraordinaire, on entre vraiment dans un univers, celui de l’héroïne Béatrice. Dans son quotidien ou dans son imaginaire, son fantasme, on ne sait pas trop mais ce n’est pas grave de ne pas savoir, on se laisse porter. On tourne les pages sans s’arrêter jusqu’à la fin, et comme ça va vite, on le reprend.

L’univers graphique est très poignant avec des touches de rouge dans la grisaille de la ville et du métro pour bien coller au personnage : elle porte un manteau rouge, du rouge à lèvres et du vernis à ongles assortis, et lorsqu’elle est à son travail aux « galeries la brouette » il y a également une dominance de rouge dans le décor. Tout ça pour amener Béatrice, et le lecteur à sa suite, à s’intéresser au sac trouvé dans le métro, sac rouge lui aussi …

La suite de l’aventure est tout aussi singulière et palpitante, je n’ai pas envie d’en dévoiler l’intrigue mais aimerais tout de même vous pousser à ouvrir cette BD. Je ne connaissais pas son auteur, Belge venant du cinéma, c’est sa première incursion dans le 9ème art. Un long projet qu’il mis du temps à faire éclore, d’après sa biographie sur le site de Rue de Sèvres. Pas de problèmes pour moi, je le suivrais avec curiosité dans son prochain projet, c’est le genre d’artiste dont il faut se souvenir du nom…

La critique de Coraly

Éditeur : Rue de Sèvres – Genre : Mystère – Scénario et dessin : Mertens Joris – Date de parution : 04 mars 2020 – 112 pages – Prix : 19 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Humaine, trop humaine de Catherine Meurisse

Humaine, trop humaine de Catherine Meurisse

Les aventures de Blake et Mortimer – Tome 29 : Huit heures à Berlin de José-Louis Bocquet, Jean-Luc Fromental et Antoine Aubin, d’après les personnages d’Edgar P. Jacobs.

Les aventures de Blake et Mortimer – Tome 29 : Huit heures à Berlin de José-Louis Bocquet, Jean-Luc Fromental et Antoine Aubin, d’après les personnages d’Edgar P. Jacobs.

Un chant de Noël, une histoire de fantômes de José-Luis Munuera, d’après Charles Dickens

Un chant de Noël, une histoire de fantômes de José-Luis Munuera, d’après Charles Dickens

Noir Burlesque – Tome 2 de Enrico Marini

Noir Burlesque – Tome 2 de Enrico Marini

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).