La franchise de gastronomie végétale Copper Branch

La franchise de gastronomie végétale Copper Branch

Sur le papier, j’ai adoré le concept : 100 % végétale, naturel et tout bio. Sauf que le test ne s’est pas parfaitement déroulé…

Tout d’abord l’accueil ! Dans le restaurant de Boulogne-Billancourt où j’ai effectué mon test, il faut plus que sommaire, pour rester dans des termes courtois. C’est limite si je ne dérangeais pas. C’est assez désagréable. Ensuite, le concept. Si la théorie est relativement claire, dans la pratique, l’idée est brouillonne : je n’ai pas très bien compris si on mange une gastronomie tendance Asiatique (j’ai pensé au poke bowl), végétarienne ou les deux. Ce n’est pas si évident.

De plus, en arrivant à 11 heures, il manquait déjà des plats de la carte. Certes, on m’a proposé de le remplacer. Sauf que je suis intolérante à plusieurs aliments suite à des problèmes de santé importants. Du coup, j’ai demandé à retirer certains produits. Et, ce n’est pas possible car la marque ouvre des sachets (c’est en tout cas ce que le serveur m’a répondu). Ce qui n’implique pas que ce n’est pas frais. Mais, j’ai tout de même tiqué.

Quand au goût, ce n’est pas mauvais. Les produits sont plutôt bons (et servis en très grande quantité). Mais, le tout manque cruellement d’assaisonnement, d’herbes, d’épices, etc.

Site officiel : www.copperbranch.fr.

 

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

i-LUNCH, pionnière du zéro-déchet !

i-LUNCH, pionnière du zéro-déchet !

Le gel douche concentré à la grenade Yves Rocher

Le gel douche concentré à la grenade Yves Rocher

Monoprix Make-Up Bio

Monoprix Make-Up Bio

To Share, le restaurant de Pharrell Williams et Jean Imbert à Saint-Tropez

To Share, le restaurant de Pharrell Williams et Jean Imbert à Saint-Tropez

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).