L’Arlequin écrit par Sandrine Destombes

L’Arlequin écrit par Sandrine Destombes

Née en 1971, Sandrine Destombes a toujours vécu à Paris. Elle travaille dans la production d’événements depuis plus de 20 ans et profite de son temps libre pour écrire des polars, son domaine de prédilection. Attachée à ses origines italiennes, elle instille son amour des Abruzzes au fil de ses romans. En 2018, elle a remporté, avec les jumeaux de Piolenc, le prix VSD RTL du meilleur thriller Français présidé par Michel Bussi, traduit en 6 langues. Madame B, son 7e thriller, est paru en mars 2020.

Un tueur en série découpe un morceau de peau à ses victimes… Une signature qui rappelle à une jeune commissaire sa première affaire. Un thriller rythmé et une héroïne qui ne laisse pas indifférent.

Un tueur en série assassine de belles jeunes femmes dont il découpe soigneusement un morceau de peau… Une signature qui rappelle à une jeune commissaire sa première affaire : s’est-elle trompée de coupable ? A-t-elle affaire à un imitateur ? Un thriller rythmé et une héroïne qui ne laisse pas indifférent !

Il y a des livres où rien que le nom de l’auteur, vous savez déjà que vous n’allez pas pouvoir faire le dessert pour le diner chez votre belle famille. Dans un sens, ce n’est pas plus mal (Je suis vilaine, je sais) Sandrine Destombes, c’est une des auteurs qui fait partie de cette liste ; celles des auteurs sur qui on peut fermés les yeux sans problème parce que ça déchire !

Dès le résumé, j’ai su que cela allait être chaud, un tueur en série qui découpe ses victimes (Enfin, la peau en morceau. Rien que ça ! Cela fait froid dans le dos si on est pas habitué à lire le genre). Cet individu fait tourné la commissaire en bourrique parce qu’elle se pose beaucoup de questions suite à sa première affaire, vous comprendrez à quel point, faire partie de la police peut être à double tranchant.

La commissaire est comme on dit « elle en a dans le pantalon », ce n’est pas parce qu’elle est une bleue dans la fonction qu’elle doit se laisser impressionnée par tout le folklore du tueur, elle a la tête froide malgré tout pour arriver à l’avoir.

Bah moi je vous dis qu’il faut mieux être dans votre fauteuil qu’à la place du commissaire ! Autant vous dire de suite aussi, faites en sorte d’avoir un balcon ou un jardin car vous allez avoir un besoin d’air frais absolu après votre lecture ! L’enquête est rondement menée avec du suspens et des rebondissements un ascenceur d’émotions multiples !! le rythme de l’histoire ne faiblit pas comme pour chaque histoire que l’auteure écrit. Une plume archi magique et prenante !!

Ce n’est pas piqué des hannetons ! Bordibulles à paillettes ! Figurez-vous que j’ai fouillé chez « mon dealer de livres » pour avoir la première aventure de la commissaire, PINAISE ! Je me suis dites « La vache, je comprends mieux ! Et si vous croyez que ce n’est pas plus pire que cette enquête –ci, BIMMMM ! Bah si, c’est une histoire glaçante à souhaits comme je les aimes !!

Que dire de plus ? Rien, justement !! Si ce n’est qu’il faut absolument lire toutes les aventures de l’auteure, parce que c’est super !! Par contre votre banquier va faire la grimace !! Hihi !! C’est ce que le mien à fait , mais je lui ai dit que je donnais l’envie de lire alors il m’a écouté et du coup , il a rempli sa bibliothèque !!

Hihi !! Allez à plus, pour la prochaine !!

Editeur : Hugo Roman – Catégorie : Poche / Suspens – Date de parution : 03 juin 2021 – 400 pages -Prix 7,60 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Viper’s Dream écrit par Jake Lamar

Viper’s Dream écrit par Jake Lamar

Nous étions les Reines écrit par Laurie Elizabeth Flynn

Nous étions les Reines écrit par Laurie Elizabeth Flynn

Les passagers écrit par John Marrs

Les passagers écrit par John Marrs

Les yeux des ténèbres écrit par Dean Koontz

Les yeux des ténèbres écrit par Dean Koontz

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).