Pessa’h, la Pâque Juive

Pessa’h, la Pâque Juive

La fête de Pessa’h actuelle regroupe deux célébrations bibliques.

La première est l’offrande pascale (korban pessa’h en hébreu), le sacrifice d’un agneau âgé d’un an et sans défauts réalisée selon certaines règles par les chefs de famille au soir du quatorzième jour du mois de l’aviv. Prescrite pour la première fois avant la dixième plaie d’Égypte, la mort des premiers nés de chaque foyer, elle a pour but d’en protéger ceux qui l’auront observée : tandis qu’ils mangeront l’offrande rôtie avec des pains azymes (matzot) et des herbes amères, le sang de l’agneau mis sur les linteaux de leur demeure servira de signe car « je reconnaîtrai ce sang et je passerai au-dessus de vous ; le fléau n’aura pas prise sur vous ».

La seconde est la fête des azymes (hag hamatzot). Elle commémore la sortie d’Égypte et dure une semaine pendant laquelle on ne peut consommer que des azymes, où le levain doit être éliminé du foyer sous peine de retranchement du sein du peuple et dont les premier et septième jours sont des convocations saintes.

Les films à voir

Les Dix Commandements (The Ten Commandments) est un film épique Américain réalisé par Cecil B. DeMille, sorti en 1956, avec notamment Charlton Heston, Yul Brynner, Anne Baxter, Edward G. Robinson et Yvonne De Carlo dans les rôles principaux.

Réadaptation partielle de son film muet de 1923, Les Dix Commandements est le dernier film du réalisateur, qui meurt trois ans plus tard. Tourné en Égypte, au mont Sinaï et dans la péninsule du Sinaï, au moment de sa sortie en salles, le 8 novembre 1956, il est le film le plus cher jamais produit et présente l’une des distributions les plus importantes jamais réunies.

En 1957, Les Dix Commandements est nommé pour sept Oscars, y compris l’Oscar du meilleur film, mais ne remporte en définitive que l’Oscar des meilleurs effets visuels. En 1999, le film est sélectionné pour conservation par la National Film Registry de la bibliothèque du Congrès des États-Unis comme étant « culturellement, historiquement ou esthétiquement important ». En juin 2008, le film est classé par l’American Film Institute comme le 10e meilleur film dans le genre épique.

Le Prince d’Égypte (The Prince of Egypt) est une animation Américaine réalisée par les studios DreamWorks (1998). C’est le premier dessin animé en animation traditionnelle 2D réalisé par ces studios. Le film, directement inspiré du livre de l’Exode (Ancien Testament), raconte les aventures de Moïse.

La gastronomie

On consomme des légumineuses et du riz pendant Pessah. Au Kurdistan et en Afghanistan, on mange du riz brisé incorporé à des boulettes de viande par exemple. On prépare aussi une soupe de fèves. Et, comme c’est le printemps, on cuisine de nombreux autres légumes, des artichauts farcis, par exemple.

Chez les Juifs Espagnols, on prépare la maïna, sorte de lasagne à base de matsa ramollie et de viande hachée, en général de l’agneau, recouverte de purée de pommes de terre aux œufs. Mais aussi les bimuelos, des beignets salés ou sucrés (avec du sirop de rose) fabriqués avec de la matsa et des oeufs.

Le gâteau aux amandes de Pessa’h et/ou pour les intolérants au gluten.

La soupe de fèves fraîches à la coriandre pour Pessah.

Le Msoki de Pessah.

La chanson animée de Pessa’h

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

L’Épiphanie

L’Épiphanie

La Saint-Nicolas

La Saint-Nicolas

Hanouka : les secrets de la fête juive des lumières

Hanouka : les secrets de la fête juive des lumières

Noël 2021 à Chambord

Noël 2021 à Chambord

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).