Les romans de Stephen King et leurs adaptations

Les romans de Stephen King et leurs adaptations

Qui ne connait pas Stephen King, cet écrivain Américain né le 21 septembre 1947 à Portland, dans le Maine (États-Unis) ? (lire sa biographie).

Ma sélection est, par définition, non-exhaustive et très subjective. Donc, oui, je n’ai pas listé tous ses romans, toutes ses nouvelles et toutes les adaptations.

Carrie.

Le premier roman de l’auteur, Carrie, est publié en 1974 et adapté en 1976 par Brian de Palma puis en 2013 par Kimberley Pierce avec Chloe Grace et Julianne Moore. Pour moi, en plus de la thématique horrifique fantastique, il s’agit de surtout de harcèlement scolaire et d’une mère abusive. Encore un « manquement parental ».

Shinning, sa suite et le documentaire associé

Shining est le 3e bouquin édité de l’auteur (Albin Michel ou Le livre de Poche) a été publié pour la 1ère fois en 1977.

La trame reprend, sous couvert fantastique, certains thèmes classiques du romancier : la violence envers l’enfance, la défaillance parentale (Jack Torrance est alcoolique), la solitude via la situation géographique de l’overlook, la différence (Danny a un don mais c’est une métaphore),…

Shining est adapté au cinéma en 1980 par Stanley Kubrick. Stephen King a détesté ce métrage à la réalisation volontairement labyrinthique, perdant le spectateur dans la folie où sombre Jack Torrance.

Le documentaire Américain Room 237 réalisé par Rodney Ascher (2013 – 1h38) sur le tournage de Shining réalisé par Stanley Kubrick. Il est disponible en DVD et en VOD.

Shining a une suite : Dr Sleep (Albin Michel 2013 – Le livre de Poche 2015) adaptée au ciné en 2019 par Warner Bros.

Simetierre

Pet Sematary est publié pour la 1ère fois en 1983 chez Doubleday. En France en 1985 chez Albin Michel.
La famille Creed (Louis, Rachel et leurs 2 gosses Ellie et Gage) ont quitté Chicago pour Ludlow, une petite ville du Maine. Lors d’une promenade, la famille Creed découvre un cimetière où des générations d’enfants ont enterré leurs animaux de compagnie.
Tout semble normal… Jusqu’à ce que la situation dégénère. Bienvenue en enfer !

Le film a été adapté en 1989 (sa suite en 1992) et en 2019 réalisé par Kevin Kielsch et Dennis Widmyer. J’ai aimé les 2 adaptations. La 1ère est plus littéralement fidèle au bouquin. La second en respecte bien l’esprit malgré des changements notables.

Brume (The Mist)

Brume est une nouvelle de cent cinquante pages parue en 1985 dans le recueil de nouvelles éponymes. Elle a été publiée pour la première fois en août 1980 dans l’anthologie Dark Forces.

La nouvelle est un huis clos très oppressant se déroulant dans un supermarché où plusieurs dizaines de personnes se sont enfermées pour échapper à des créatures inconnues étant apparues avec une brume étrange qui a recouvert la ville.

Le film éponyme réalisé par Franck Darabont date de 2007 (2h06). Je l’ai beaucoup aimé. La série éponyme (2017 – 1 saison de 10 épisodes) est beaucoup moins bonne à mon sens.

Ça ou comment un livre a réussi à créer la peur du clown

Merci Pennywise😅 

Le roman est publié pour la 1ère fois en 1986 et remporte le British Fantasy l’année suivante. Selon un sondage du magazine Rolling Stone en 2014, Ça est à la 2e place des histoires préférées des lecteurs de Stephen King.

Le bouquin a été adapté 2 fois : en 1990 puis en 2017 et 2019 (film en 2 parties).

Misery

Misery, le huis-clos le plus anxiogène jamais écrit 😬😱 L’adaptation cinématographique avec James Caan et l’immense Kathy Bates (1990) est juste parfaite.

J’ai également vu la pièce au Théâtre Herbertot à Paris.

L’adaptation des évadés

Le film Les Évadés réalisé par Franck Darabont (1994 – 2h22) avec Tim Robbins et Morgan Freeman, est adapté d’une nouvelle datant de 1982, inclus dans le recueil Différentes Saisons. 

Il s’agit certainement d’une de mes adaptations préférées.

Les Evadés est le premier long métrage de Frank Darabont, qui avait déjà adapté en 1983 une nouvelle de Stephen King intitulée The Woman in the room en court-métrage. Le cinéaste récidivera une seconde fois en portant à l’écran en 1999 La Ligne verte, un roman du maître de l’épouvante qui a également pour cadre le milieu pénitencier.

Le film est disponible en VOD et sur Netflix.

Jessie

Ce thriller (Gerald’s game en version originale) est un roman publié en 1992 (1993 en France). Il est adapté par Mike Flanagan en 2017 pour Netflix.

Un couple est en week-end dans une maison isolée. Lors de leurs ébats, Madame est attachée lorsque Monsieur meurt d’une crise cardiaque. Pas de bol !

L’histoire est très éprouvante. L’ambiance est particulièrement anxiogène. Bref, j’ai adoré !

L’adaptation de Chambre 1408

Chambre 1408 réalisé par Mikael Håfström (1h52 – 2007). Il est adapté de la nouvelle éponyme inclus dans le recueil Tout est Fatal. Pour écrire son livre, Mike Enslin (John Cusack), de nature septique, décide de passer la nuit dans une chambre d’hôtel supposée hantée. Malgré les mises en garde du directeur de l’hôtel (Samuel L. Jackson), l’écrivain persiste et signe. Il sera alors confronté à des événements surnaturels aussi violents qu’effrayants. Un film que j’ai apprécié. Je ne l’ai pas trouvé exceptionnel mais j’ai passé un très bon moment de cinéma.

L’adaptation de Couple Modèle

Couple modèle réalisé par Peter Askin est un thriller Américain adapté de Stephen King (VOD – 07 septembre 2017 – 1h41 – Prime Video). Il raconte comment une épouse découvre le sombre secret de son mari. Je n’ai pas lu le roman. Je ne peux donc pas le comparer au film. Que j’ai trouvé plutôt moyen : j’ai trouvé que la distribution principale (Joan Allen et Anthony LaPaflia) ne croyait pas du tout en leurs rôles respectifs. Ils ont fait le taff. Sans plus.

La nouvelle (Bon Ménage – Good Marriage – 2010) dont est tiré ce film appartient au recueil Nuit Noire, Étoiles Mortes. Elle est excellente. Le thème est inquiétant. Stephen King le rend anxiogène grâce à son sens aigu du détail.

Under the Dome

Under the Dome, le livre horrifique et SF date de 2009 aux USA et 2011 en France. La série de 3 saisons a débuté en 2013. La petite ville de Chester’s Mill dans le Maine est coupée du monde par un dôme transparent. Le livre est le 3e plus gros de Stephen King après Le Fléau et Ça. Les considérations du roman sont principalement écologiques.

Le Bazar des Mauvais Rêves

Ce recueil de 20 nouvelles (+ 2 poèmes) est publié en 2015 aux États-Unis. En France, chez Albin Michel en 2016 puis chez le Livre de Poche en 2018.
C’est un très bon livre, j’ai été captivée.

Dans les hautes herbes

Le film adaptation de Stephen King et son fils Joe Hill réalisée par Vincenzo Natali (Cube). C’est horrifique et schizophrénique. Un film complètement anxiogène 😱 À l’image du récit littéraire. Sur netflix depuis le 04 octobre 2019.

L’Institut

Le roman, qui arrive pratiquement un an jour jour après l’outsider, est sorti en France chez Albin Michel le 29 janvier 2020 (608 pages – 24,90 €).

Au cœur de la nuit, à Minneapolis, des intrus pénètrent dans la maison de Luke Ellis, jeune surdoué de 12 ans, tuent ses parents et le kidnappent. 
Luke se réveille à l’institut, dans une chambre semblable à la sienne, sauf qu’elle n’a pas de fenêtre. Dans le couloir, d’autres portes cachent d’autres enfants, dotés comme lui de pouvoirs psychiques.

Que font-ils là ? Qu’attend-on d’eux ? Et pourquoi aucun de ces enfants ne cherche-t-il à s’enfuir ?

On y retrouve l’un des thèmes récurrents de l’auteur : l’enfance trahie (la mère abusive et le harcèlement scolaire dans Carrie, l’alcoolisme et la violence paternels dans Shining, l’absence parentale donc de protection dans Ça, etc.). Jusqu’à présent, aucun livre de Stephen King n’avait pas surpassé Ça. Désormais, l’institut est, de très loin, la meilleure œuvre littéraire de King.

L’adaptation de 1922

Dans ce film réalisé par Zak Hildich (2017) disponible sur Netflix et adapté de la nouvelle éponyme de l’auteur, un fermier 👨‍🌾 confesse une série de meurtre dont celui de son épouse. J’ai trouvé le film d’une langueur spéciale.

Pour compléter

Stephen King à l’écran de Ian Natilan, publié chez Bragelonne, est un livre magnifique. Par ailleurs je l’ai trouvé très pertinent et perspicace.

Les yeux du dragon est le seul roman de Stephen King destiné au enfants. Il est publié chez Flammarion Jeunesse.

La série Américaine Castle Rock

La plateforme de streaming Américaine Netflix diffuse Locke & Key depuis le 7 février 2020. Écrite par Joe Hill et dessinée Gabriel Rodriguez, Locke & Key est une saga de comics (aux éditions HiComics) particulièrement qualitative.

Le roman policer l’outsider, adapté en série sur OCS.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les 40 ans de Shining réalisé par Stanley Kubrick

Les 40 ans de Shining réalisé par Stanley Kubrick

Vive l’été 2020

Vive l’été 2020

Misery, une pièce de William Goldman d’après le roman de Stephen King au théâtre Hébertot à Paris

Misery, une pièce de William Goldman d’après le roman de Stephen King au théâtre Hébertot à Paris

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).